Accueil  >  Découvrir le Département  >  Visiter les monuments culturels  >  Château Royal de Collioure

Outils utilisateur Diminuer la taille de la policeAugmenter la taille de la policeChanger le contraste Supprimer la personnalisation Imprimer Facebook

Château Royal de Collioure

1916 - 2016 Centenaire des batailles de Verdun et de la Somme

Collioure en vidéo

 

Le château de Collioure fut construit pour protéger le village antique bâti au sommet d'un cap et les grèves alentour où accostaient les navires. Entièrement rénové par les rois de Majorque au XIIIème siècle, il a souvent accueilli la famille royale catalane lors de ses voyages entre les îles Baléares et le continent. Maintes fois renforcé, le château a fini par repousser la ville au pied du cap transformé en citadelle au XVIIème siècle. Le château royal est indissociable de Collioure comme la ville ne peut-être séparée de la mer.

Un peu d'histoire

 Le Château royalVoir l'image en grand

Un château sur la mer

Au Vème siècle av. J.-C., des navigateurs grecs fréquentent les criques de la côte rocheuse catalane. Le site de Collioure devient un comptoir maritime. Aux siècles suivants, le port se développera autour de trois anses : le port d'amont et le port d'aval de part et d'autre du cap occupé par le village et, non de là vers le sud, le "portvendre de Collioure" qui s'en détachera au XIXème siècle.
Conquis par les Romains vers 120 av. J.-C., puis soumis aux Wisigoths à partir de 418, "Cauco illibéris" (Collioure) est le port de la principale cité du Roussillon, Illibéris (ancien nom d'Elne), siège de l'évêché dès le VIème siècle. Lieu d'échanges et de passage, des voyageurs venus de tous les horizons s'y croisent et les seigneurs catalans du lieu, comtes et rois, tirent profit de sa situation pour administrer et faire prospérer leurs domaines continentaux et insulaires. Les marchands s'y acquittent du droit de leude, source de richesses pour la ville. Tout au long de son histoire, cette fonction administrative et commerciale vaudra à Collioure, port principal du Roussillon, les soins attentifs des pouvoirs successifs.

La première mention d'une fortification date du VIIème siècle. En 673, Wamba, roi des Wisigoths, assiège le "Castellum Caucolibéri" pour y mater une rébellion. Au XIIème siècle, Girard II, dernier comte indépendant du Roussillon, lègue son domaine à Alphonse II, roi d'Aragon et comte de Barcelone.

Au XIIIème siècle, on exporte vins, draps, huile, miel, cire, savon, thon et sardines salées et on importe des marchandises venues de la riviera catalane toute proche comme des côtes lointaines de la Méditerranée. Des ateliers de construction navale se développent. Soucieux de la prospérité de Collioure, les rois d'Aragon accordent des privilèges et des exemptions de droits. Une foire annuelle est établie et d'importants travaux sont engagés tant au château que dans la ville et sur le port où les faubourgs s'étendent.
Entre 1276 et 1344, le Château Royal de Collioure est rattaché au Royaume de Majorque qui comprend les îles Baléares, les comtés du Roussillon et de Cerdagne et la seigneurie de Montpellier. Comme tous les seigneurs du temps, les rois de Majorque se déplacent avec leur suite. Ils résident dans leurs palais à Ciutat de Mallorca (Palma de Majorque), à Perpignan, à Collioure, à Montpellier, ...

Au XVIème siècle, après une brève occupation par le roi de France Louis XI, Collioure passe sous la domination des Habsbourg d'Espagne à partir du règne de Charles Quint. Le rôle militaire de la cité portuaire entraîne le renforcement de ses fortifications, inadaptées aux progrès récents de l'artillerie. Les guerres pour la frontière entre France et Espagne en font un enjeu stratégique. En 1642, les troupes du roi de France Louis XIII assiègent Collioure et le château. 10.000 hommes investissent les collines qui dominent la ville tandis que la flotte française bloque le port. Privés d'eau par la destruction du puits, les Espagnols sont contraints de se rendre. En 1659, au traité des Pyrénées, le Roussillon et la moitié de la Cerdagne deviennent français.

Entre le XVème et le XVIIème siècle, le château est renforcé à de multiples reprises, toujours au détriment de la ville qui occupe le cap depuis les origines. On distinguera longtemps la "ville haute" des deux faubourgs du port d'aval et du port d'amont. Le coup de grâce est donné par Vauban qui fait raser l'église et les dernières maisons de la "ville haute" ainsi qu'une partie du faubourg du port d'aval pour laisser la place à un gigantesque ouvrage fortifié (demi-lune) et à un large glacis (parking actuel).

Ses remparts et les forts bâtis sur les hauteurs alentour n'empêcheront pas les sièges victorieux lors de la guerre franco-espagnole pendant la Révolution Française. Au XIXème siècle, Collioure dont le port n'est plus assez profond pour les navires modernes sera supplanté par son annexe de Port Vendres, érigée en commune en 1823.

Haut de page

Plan et architecture

 

Voir l'image en grand
Illustration 1: Plan et architecture du Château Royal de Collioure

Légende du plan : Visite du château

1 Entrée / Billetterie
2 Allée de la fausse-braie
3 Donjon
4 Place d'armes
5 Barbacane
6 Cour d'honneur
7 Bastion du donjon
8 Bastion sud, "bastion des Dominicains"
9 Demi lune XVIIe
10 Entrée des souterrains
11 Bastion de la Tour Carrée
12 Chapelle
13 Glacis emplacement de l'ancienne ville haute détruite

Lexique :

Barbacane : fortification protégeant une entrée principale.
Fausse braie : boulevard de tir établi à l'avant d'une courtine, une section du rempart.
Basse-cour : espace refuge au pied du château médiéval comprenant des maisons et une enceinte.
Courtine à gaine : galerie interne d'un rempart pourvu de positions de tir vers l'extérieur.

Haut de page

Pour en savoir plus ..

LE CHATEAU DE COLLIOURE - de la résidence royale à la citadelle

Guide du visiteur - en vente sur place

Contact

Château Royal de Collioure
66190 COLLIOURE 
Tel : 04 68 82 06 43

Infos utiles

Horaires d'ouverture été :
juillet et août ouvert de 10h à 19h

Hiver : 09h à 17h
Fermé le 01/01, 01/05, 15/08, 16/08 et 25/12

SERVICE EDUCATIF

Cet espace réservé aux enseignants doit leur permettre d'intégrer le château et la forteresse au parcours en Histoire des Artts de leurs classes.

Responsable pédagogique CD66 M. Jean-Philippe Alazet

Enseignante missionnée Mme Christine Payrou

Plus d'informations :

contacter Mme Payrou sur sa messagerie professionnelle.

Formation enseignants

ANIMATIONS PEDAGOGIQUES

mer 10 février 2016 cycle 2

mer 17 février 2016 cycle 2

Géolocalisation

Carte de géolocalisation des monuments historiques

Pyrénées Orientales : l'accent catalan de la république française
Le Département des Pyrénées-Orientales

24, quai Sadi Carnot
66009 - Perpignan Cedex

Tél. 04 68 85 85 85
Nous contacter