Skip to content

Le port de Port-Vendres

Le Département dessine l’avenir du port de Port-Vendres !

Le port de Port-Vendres présente l’atout d’accueillir diverses activités complémentaires, telles que le commerce-fret maritime, la pêche, la plaisance, la grande plaisance et la croisière, qui contribuent chacune à son dynamisme. Il est ainsi un des moteurs de l’économie locale en lien avec la dynamique des activités qui font la prospérité du département (agriculture, logistique, tourisme, secteur maritime, etc).

Dans son ensemble, toutes activités confondues, le port génère plus de 600 emplois directs et indirects, ainsi que d’importantes retombées économiques non délocalisables. Il constitue ainsi l’un des piliers majeurs de l’économie de la commune de Port-Vendres, de la côte Vermeille, des Pyrénées-Orientales et de la région.

Autorité portuaire, le Département a toujours misé sur le potentiel de Port-Vendres, soucieux d’en faire un véritable levier pour le territoire départemental et régional. La Côte Vermeille est en prise avec des difficultés sociales structurelles (viticulture, secteur santé,…) face auxquelles le Département entend rester pleinement mobilisé, avec la volonté de préserver la vitalité du territoire et les emplois de ce bassin de vie.

Le port de Port-Vendres

Site remarquable : port naturel, imbriqué dans la ville
Pluralité d’activités : commerce, pêche, plaisance, croisière.
Forte dominante commerce (surtout fruitier) :
· 75 % des 620 emplois directs, indirects et induits
· Maintien de services tels que douanes, gendarmerie maritime, pilotage, lamanage, manutention…
· Département autorité portuaire depuis 1983, propriétaire depuis 2021

Le Département porte l’ambition de créer à Port-Vendres un port moderne, à haute qualité technologique (port connecté, branchement à quai des navires, etc.) et à haute valeur environnementale (préservation de la qualité des eaux portuaires et de la biodiversité, développement de nurseries à juvéniles, installation de laboratoire de recherche et développement, etc.), intégré dans son territoire et respectueux du Parc naturel marin du Golfe du lion et du périmètre de la Réserve marine de Cerbère-Banyuls.

Ainsi, le Département conduit un projet de port renouvelé avec pour objectifs de :

 

  • Développer la compétitivité et l’attractivité du port de Port-Vendres,

  • Maintenir l’intégration et le fonctionnement des activités portuaires dans un cadre urbain et environnemental de qualité,

  • Conforter et développer l’activité de commerce existante tout en favorisant la diversification des trafics pour assurer la résilience de ce secteur à terme.

Une étude stratégique et de modélisation économique relative au développement des activités portuaires a été engagée en 2018 en collaboration avec l’État, la Région et la Banque des Territoires. Cette démarche a abouti à la proposition d’un scénario de projet
ambitieux, équilibré et agile.

Le projet départemental pour le développement durable du port de Port-Vendres participe pleinement à la sauvegarde de l’emploi et s’appuie sur un projet structurant du territoire aux retombées locales, départementales et régionales.

Le Département a défini un projet portuaire structurant pour générer des retombées locales, départementales et régionales.
Il ambitionne ainsi de développer :

 

  • un port moderne, à haute valeur environnementale, intégré dans la ville : vecteur de performance pour les activités portuaires et garantie d’une bonne intégration ville-port
  • un port polyvalent et résilient : consolidant les activités actuelles et anticipant leurs mutations et diversifiant les activités

Les leviers de modernisation du port et de réduction de l’empreinte environnementale des activités portuaires actuelles et futures :

 

  • branchements à quai des navires pour diminuer les émissions sonores et atmosphériques
  • amélioration du bilan énergétique des activités de commerce (consommation et production)
  • port connecté
  • installation des équipements d’avitaillement et de carénage respectueux de l’environnement
  • consolidation du fret alternatif au transport routier
  • protection et suivi de la qualité des eaux portuaires
  • mesures en faveur de la biodiversité : nurseries à juvéniles, abris pour petite faune, protection des herbiers de posidonies, zones de mouillage et d’équipements légers (ZMEL) conciliant les intérêts de la navigation de plaisance, la sécurité et la protection de l’environnement, suivi acoustique,
  • implantation de sites de Recherche et développement : Centre de Recherche sur les Ecosystèmes Marins de l’Université de Perpignan Via Domitia dans l’anse Gerbal, projet Juvaport
  • développement respectueux du territoire (ville, Côte Vermeille, Parc naturel marin du golfe du Lion, Réserve naturelle marine de Cerbère-Banyuls …) avec l’aménagement des quais urbains, de la Redoute Béar, de la plage de la jetée…

Le projet a pour objectif de maintenir la dynamique économique et les emplois tout en diversifiant les trafics pour limiter la dépendance à l’activité dominante avec :

 

  • la pérennisation des trafics portuaires existants (2ème hub français de fruits et légumes)

  • le renforcement de la compétitivité et de l’attractivité du port en poursuivant la remise à niveau et en améliorant l’offre des infrastructures portuaires avec le quai de la République dédié à la croisière, le quai de la Presqu’ile et le quai Dezoums polyvalents (Roro, Ropax…), de meilleures conditions nautiques et l’aménagement de nouveaux terre-pleins, adaptation des terre-pleins existants, etc.

Le Département a retenu un mode de gestion 2021 de concession de service public, comprenant :

 

  • la gestion du service public d’exploitation des activités de commerce, pêche et plaisance
  • la prise en charge par le délégataire de la construction d’ouvrages, de la réalisation des travaux ou de l’acquisition des biens nécessaires au serviceDurée de la concession : 15 ans / Titulaire : la Compagnie Port-Vendraise, soit :
    − Transit Fruit – mandataire
    − CCI des Pyrénées Orientales
    − Société d’aide au financement du développement industriel, filiale de participation du groupe EDF

Ce contrat sécurise le principal moteur économique et d’emplois du port par la présence de Transit Fruits au sein de la Compagnie Port-Vendraise ;

Il comporte des mécanismes financiers d’incitation à la croissance et à la diversification des trafics dans la structure de la redevance variable.

Il se traduit par une augmentation de la redevance perçue par le Département :
• part fixe croissant de 100 à 150 K€ (dont 10 K€ de frais de contrôle) contre 70 K€ aujourd’hui
• part variable estimée croissant de 40 à 100 K€, contre 33 K€ en 2021

Un plan d’investissements précis :
• 23,85 M€, payés à hauteur de 9,685 M€ sur les fonds propres du concessionnaire
• Des mécanismes financiers d’incitation du concessionnaire à rechercher des subventions alternatives à celle du Département pour le complément (5%)
• Des engagements du concessionnaire sur les ambitions environnementales et sur le projet portuaire

Détails sur les redevances

 

Redevance fixe (hors redevance de contrôle) :

  • 90 K€ par an au démarrage de la concession

  • 120 K€ par an à compter de l’intégration du quai Dezoums

  • 125 K€ puis 140 K€ par an à compter de l’intégration des divers travaux de l’Anse Gerbal

 

Redevance variable :

 

  • Incitation à la croissance de l’activité, en diminuant par palier de 7 % de l’excédent brut d’exploitation (EBE)

    (trafic < 350 000 tonnes par an) à 4 % de l’excédent brut d’exploitation (trafic > 400 000 tonnes par an)

    Une incitation à la diversification de l’activité, en diminuant de 0,5 % supplémentaire par ligne maritime nouvelle accueillie ne relevant pas de l’opérateur principal (pour un total de 3% maximum).

Commerce : 19,35 M€

  • Entrepôt de 10 000 m2, réfection des toitures des entrepôts existants (économies d’énergie)
  • Production d’énergie renouvelable (boucle thalasso-thermique et photovoltaïque – 8,1M€)
  • Réfection des réseaux électriques du port de commerce.

Plaisance : 1,8 M€

  • Réfection bâtiment affecté à l’accueil plaisance
  • Intégration de solutions applicatives ou techniques pour proposer de nouveaux services au port
  • Rénovation et réfection des pontons
  • Création port à sec 150 places et zone de carénage (Anse Gerbal)

Pêche : 2,7 M€

  • Déconstruction d’une partie de la criée pour aménager le village des pêcheurs (Anse Gerbal)

Je dépose une candidature

Vous recherchez un stage ou un emploi et souhaitez nous envoyer une candidature ?

Contacts

Direction Territoires et Mobilités
30 rue Pierre Bretonneau
66000 Perpignan
Tél. 04 68 85 88 13
à lire aussi
agenda
26 février 2024

Animations des 50 ans de la réserve marine de Cerbère-Banyuls

Nombreuses animations jusqu'à fin octobre !
actualite

Les visages des 131 porteurs de la Flamme Olympique dans les Pyrénées-Orientales !

27 avril 2024
agenda
15 mai 2024

15 mai 2024 : le Département accueille la Flamme Olympique

Rendez-vous au Palais des rois de Majorque à partir de 15h
actualite

RELAIS DE LA FLAMME OLYMPIQUE – Pyrénées-Orinetales entre Méditerranée et Pyrénées, "Benviguts" dans le Pays Catalan

Retour sur cette journée mémorable