Aller au contenu principal
  1. Accueil
  2. A mon service
  3. Famille et petite enfance
  4. Actu COVID-19
  5. Le Département en première ligne pour les Solidarités

Le Département en première ligne pour les Solidarités

Des accueils sociaux repensés pour les usagers et les agents.es

 

A la différence de bien d’autres services publics dans et hors département, le Département a souhaité conserver des accueils sociaux ouverts. Ainsi, depuis le 16 mars, l’ensemble de nos services sociaux ont assuré 4 325 accueils physiques et 12 731 accueils téléphoniques.

Aujourd’hui, toutes les Maisons sociales de proximité sont ouvertes.

 

Suite à la fermeture du centre Covid de la Majorquine et au déplacement de celui de Céret, ces deux Maisons sociales de Proximité ont été rouvertes le 02 mai. Il en va de même pour les antennes sociales de Canet-en-Roussillon et Roudayre à Perpignan. Réservée durant la crise uniquement aux rendez-vous de la PMI, l’antenne sociale du Moulin à Vent a également rouvert en reprenant ses missions traditionnelles et les consultations PMI ont repris sur les sites dédiés de Perpignan.
Certaines antennes sociales de Perpignan (Mermoz, Jean Moulin), de Toulouges, de Saint-Estève, de Millas, d’Elne, de Saint-Cyprien, du Soler et de Saint-Laurent de la Salanque demeurent ouvertes sur rendez-vous et les permanences rouvrent progressivement.

La MDPH qui a assuré tout au long de la crise un accueil téléphonique et la tenue des Commissions des Droits tous les jeudis après-midi est désormais ouverte depuis le 14 mai et la Direction de l’Insertion et de l’Accès aux Droits assure un accueil général aux publics tous les matins.

La prise en charge des jeunes dans le cadre de l’Aide sociale à l’enfance s’est poursuivie, en lien avec les services judiciaires, les établissements et les familles d’accueil et la Cellule départementale de recueil des informations préoccupantes (Crip) est restée très active sur la question des enfants en danger en cette période de confinement.
Pour faire face aux situations les plus difficiles, le Département a décidé lors de sa session du 20 mars d’augmenter le montant des aides d’urgence le temps de la crise sanitaire. Pour faire face à cette situation exceptionnelle, les équipes médico-sociales sont restées mobilisées pendant toute
la période de confinement, en assurant des permanences téléphoniques et en soutenant financièrement les personnes les plus précaires. Ainsi, depuis le 16 mars, pas moins de 1300 aides d’urgence ont ainsi été délivrées.

Le retentissement à la fois émotionnel et psychologique de cette crise pour les publics fragiles et isolés que les travailleurs sociaux sont amenés à rencontrer, devait également faire l’objet d’une  attention particulière de notre institution. En liaison avec le centre Covid de Perpignan, la création
de la plate-forme Allopsychologue66 , animée par 8 psychologues de la collectivité, a permis de répondre, pour partie à ces demandes. Étant encore au plan sanitaire sur une situation largement incertaine et évolutive et au regard de l’impact psychologique et social de cette crise mesuré par nos professionnels auprès des appelants, il a été décidé que la plate-forme Allopsychologue66 puisse demeurer activée jusqu’à fin juin.

Des liens intensifiés pendant la crise avec les acteurs des Solidarités

 

Le Département a fait le lien quotidiennement avec l’ARS, autorité compétente sur le plan sanitaire, pour accompagner la mise en place des mesures liées à la crise dans les établissements et services destinés aux personnes âgées et aux personnes handicapées.

En complément des dotations attribuées par l’État, le Département s’est mobilisé par des distributions d’équipements de protection individuelle pour les personnels. Ainsi, près de 209 000 masques chirurgicaux ont été distribués aux établissements, aux services et aux aidants.

Pour pallier la fermeture des marchés de plein-vent, répondre aux problèmes financiers et de mobilité des usagers et pour éviter que la précarité alimentaire ne vienne se surajouter à la précarité sanitaire, le Département a également facilité les points de distribution de colis alimentaires. Ainsi, une opération mise en place en lien étroit avec le Secours populaire Français et la MSP de Perpignan, a permis de soutenir plus de 430 familles des quartiers Saint-Jacques et de Saint-Mathieu à Perpignan, fortement touchées par un cluster. Par ailleurs, le Département a poursuivi son partenariat privilégié avec toutes les associations, avec un accompagnement matériel et financier soutenu.

Le site Pass 66 a renforcé son interface entre les acteurs associatifs et les citoyen.nes avec des informations régulières et des renseignements pratiques. La collectivité a également été à l’écoute des besoins des grandes associations de solidarité en anticipant le versement de 441 K€ des
subventions versées et s’est engagé à examiner en urgence, en investissement comme en fonctionnement, les demandes complémentaires qui viendraient accompagner la mise en oeuvre de nouveaux dispositifs de lutte contre la précarité.

Il est à ajouter que, dans une logique de pleine mobilisation face à la crise et sur la base du volontariat, le Département a proposé à ses agents qui ne pouvaient exercer leurs missions habituelles en télétravail ou sur le terrain d’apporter leur concours à des actions de solidarité.

 

Ainsi, durant la période, la collectivité a également mis en place une plate-forme solidaire, animée par des agents volontaires de la collectivité. Cette plateforme d’appel en direction des personnes âgées bénéficiaires de l’APA et des bénéficiaires de la PCH adulte a été, grâce à la participation de 53 agents volontaires, une véritable réussite et a permis de faire perdurer le lien social indispensable depuis le 16 mars. Au final, 7 022 fiches ont été traitées, 4 035 appels passés auprès de nos publics vulnérables pour recenser leurs besoins et s’assurer qu’elles vivent le confinement dans les meilleures conditions possibles, mais également en suivant 287 situations prises en charge directement par les agents de la Direction PA-PH et par les MSP.

Je dépose une candidature

Vous recherchez un stage ou un emploi et souhaitez nous envoyer une candidature ?

Contacts

Le Département des Pyrénées-Orientales
24, quai Sadi Carnot
66906 Perpignan cedex
Tél. 04 68 85 85 85