Clocher de TORDERES

Clochers

2 chemin des Ecureuils
66300 TORDERES

Eglise paroissiale Saint Nazaire et Saint Celse

Situation Au centre du village

Clocher mur et clocher tour

Eglise des XI° et XII° siècles, reconstruite aux XVI° et XVII° siècles.

Gothique / Baroque

Voir l'image en grand

Historique

Le lieu de Tordères est mentionné pour la première fois en 899 dans un précepte de Charles le simple.

Il est confirmé par Charles le Simple, comme possession du comte de Barcelone en Rasès.

En 927 Tordères est vendu à moitié à Elne, et l’autre moitié revient plus tard aux comtes de Cerdagne et à l’abbaye Sainte Marie d’Arles (965).

L’église Saint Nazaire n’est documentée qu’en 1116. Elle restera une dépendance d’Arles jusqu’à la fin de l’ancien régime.

Description

Il s’agit d’un édifice à nef unique voûté sur arcs diaphragmes orienté nord / sud. Trois chapelles latérales s’ouvrent sur chaque côté de la nef.

L’église dans son état actuel est le fruit de remaniements importants qui incorporent des restes romans et préromans à un édifice essentiellement bâti aux XVI° et XVII° siècles.

En fait, l’édifice a été reconstruit perpendiculairement à l’ancienne église romane dont subsiste le chœur surplombé d’un clocher fortifié.

L’édifice préroman (X° siècle) était de petites dimensions avec une abside rectangulaire.

Cette église primitive a été surélevée, une tour rectangulaire placée à l’est a été rajoutée, un clocher mur enfin surmonte l’ensemble.

La tour édifiée aux XIII°-XIV° siècles est percée de meurtrières, on ne saurait dire s’il s’agit d’une tour défensive ou d’un clocher roman inachevé.

Le clocher mur très épais et asymétrique, a été élevé au-dessus, il est percé de deux ouvertures, dont l’une contient une cloche.

On devine sur la partie est de la nef préromane les piliers d’un ancien clocher mur, qui s’appuient sur la tour.

L’église pré-romane à l’est est appareillée en opus spicatum, tandis que les constructions du XVI° siècle sont appareillées de schiste lié au mortier et de pierres de taille aux angles. L’édifice est couvert d’une toiture en tuiles canal.

On accède à l’église par une porte en plein cintre située au sud. Elle est appareillée en claveaux calcaires.

Une porte primitive se trouvait à l’origine à l’ouest.

L’église conserve des retables des XVII° et XVIII° siècles, une croix processionnelle du XVIII° siècle, et une cloche.

Pyrénées Orientales : l'accent catalan de la république française
Le Département des Pyrénées-Orientales

24, quai Sadi Carnot
66009 - Perpignan Cedex

Tél. 04 68 85 85 85
Nous contacter