Clocher de SAUTO

Clochers

Rue Crueta
66210 SAUTO

Eglise paroissiale Saint Maurice

Situation En haut du village.

Clocher tour.

Eglise et base du clocher du XII° siècle, restaurés au XVIII° siècle.

Roman

 

Voir l'image en grand

Historique

La première mention de cette église date de 968, dans la confirmation par le pape Jean XIII de Sauto et de son église Saint-Maurice en faveur de Saint-Michel de Cuxa.

L'abside de cette église a été détruite au XVII° ou au XVIII° siècles et remplacée par une chapelle. Le mur sud de l'église et la tour ont été édifié durant la même campagne, cependant la base de La Tour s'intégrait au château. Saint-Maurice est une église romane de type fortifiée.

Description

Il s'agit d'une église romane à nef unique couverte d’un berceau brisé construite en blocs de granite taillés, et possédant une chapelle latérale. On accède à l'église par le portail sud en plein cintre. Le vaisseau est couvert d'un toit à deux pentes composé d'ardoises.

L’abside originelle fut détruite et substituée au XVII° siècle par une chapelle rectangulaire qui communique au nord avec une sacristie.

L'édifice est flanqué à l'ouest d'une sorte de tour rectangulaire massive et très large. Sa base est construite comme l'édifice en carreaux de granite bien taillés. Elle est percée d'une série d'archères et d'une petite baie en plein cintre au centre de la façade ouest.

La moitié supérieure de la tour au-dessus de cette fenêtre, est en appareil de maçonnerie vulgaire, au sommet se situe deux arcades en plein cintre dont l'une contient une cloche. Les autres faces ne possèdent pas d'ouvertures. Cette tour devait être couverte à l'origine d'un toit à deux pentes, celui-ci a été tronqué afin d'ajouter un pyramidion en maçonnerie identique, beaucoup plus petit que la section du clocher.

Les deux types d’appareil correspondent à la transformation d’une tour de défense intégrée à des murailles en clocher.

L'église conserve une cloche en bronze datée de 1448 (C), elle possède une inscription en majuscule gothique : "IHESUS AUTEM TRANSIENS PER MEDIUM ANNO DOMINICI M CCCC XXXXVIII. " - "AVE MARIA" sur un ruban qui ceinture la cloche.

L’église conserveégalement des retables, du maître autel (XVIII° siècle), de la Vierge (XVIII° siècle), du Christ (Fin XVII° siècle), une croix processionnelle (fin XVII° siècle), un calice (XVIII° siècle – C).

Pyrénées Orientales : l'accent catalan de la république française
Le Département des Pyrénées-Orientales

24, quai Sadi Carnot
66009 - Perpignan Cedex

Tél. 04 68 85 85 85
Nous contacter