Clocher de SAINT PAUL DE FENOUILLET

Clochers

20 Rue Arago

66220 SAINT PAUL DE FENOUILLET

Eglise paroissiale Saint Pierre et Saint Paul

Situation Dans le village

Clocher tour

Eglise du XIV° siècle, reconstruite au XVII° siècle.

Gothique / Baroque

Voir l'image en grand

Horaires d'ouverture L’église est fermée s’adresser en mairie pour les clefs.

Historique

De cette église nous possédons peu de sources.

Cette église paroissiale est un édifice différent de l’église abbatiale du "Chapitre".

Une église primitive dédicacée également à Saint Paul devait être située près de l’abbaye.

D’ailleurs, c’est probablement de cette église primitive que provient la pierre sépulcrale, de Jean de Noedes datée de l’an 1307, sur laquelle est gravé qu’il était curé de l’église de Saint Paul.

Cette pierre est conservée aujourd’hui dans le mur sud de l’actuelle église près de la porte d’entrée.

Selon une autre inscription située au-dessus de la porte d’entrée, l’église paroissiale actuelle fut construite à partir de l’an 1313 et dédiée à saint Pierre :

"Anno domini M CCC XIII II idus madii fuit incepta ecclesia sancti Petri Apostoli".

L’an 1410, celle ci fut unie à l’église du chapitre.

Postérieurement en 1542, un incendie la détruisit.

Elle fut reconstruite entre 1661 et 1667, sur la base inférieure des murs conservés.

La dernière restauration remonte à 1973.

Il n’est pas certain que l’église primitive Saint Paul se situait sur un emplacement différent de l’église actuelle.

Cette dernière a pu être construite sur les fondations de l’église primitive rasée.

Ceci pourrait expliquer le double vocable de l’église actuelle : Saint Pierre et Saint Paul.

Description

Il s’agit d’une église fortifiée, à nef unique rectangulaire et massive, terminée par une abside semi-circulaire.

La voûte de la nef est formée de trois arcs en plein cintre qui la divisent en trois parties égales couvertes en voûtes d’arêtes, se recoupant diagonalement.

De l’incendie de 1542, subsiste une partie des murs de la nef ( qui devait être terminée par un chœur plat.)

En 1661, les murs sont reconstruits et exhaussés. En même temps de nouvelles ouvertures sont percées plus hautes que les précédentes qui sont obstruées.

A cette période l’édifice fut orné d’une décoration notable.

En 1973, la charpente et le toit sont restaurés, les parties supérieures ont été enduites de ciment et les clefs de voûtes emportées par l’entrepreneur.

Son clocher tour est situé en façade, dans le soubassement du clocher se trouve une porte en plein cintre qui permet d’accéder à l’église à l’ouest.

C’est en fait le porche qui supporte le clocher.

Le clocher est surmonté par une cage en fer forgé qui contient une cloche.

On dénombre deux cloches en bronze dans l’édifice, une datant de 1548, et l’autre de 1779.

La première ( Hauteur 90 cm ; diamètre 90 cm), de 1548, porte un écusson représentant Saint Paul, tout comme la seconde ( Hauteur 60 cm ; diamètre 63 cm.) datant de 1779.

L’édifice est couvert d’un toit à deux pentes en tuiles canal.

L’église conserve un retable du maître autel en stuc (XVII° siècle, C), 4 panneaux en stuc (XVII° siècle, C), un panneau peint XVI° siècle, C), de nombreuses statues et toiles des XVII° et XVIII° siècles, deux inscriptions (13107, 1313, C).

Pyrénées Orientales : l'accent catalan de la république française
Le Département des Pyrénées-Orientales

24, quai Sadi Carnot
66009 - Perpignan Cedex

Tél. 04 68 85 85 85
Nous contacter