Clocher de SAINTE COLOMBE DE LA COMMANDERIE

Clochers

3 Carrer del Canigou
66300 SAINTE COLOMBE DE LA COMMANDERIE

Eglise paroissiale Sainte Colombe

Situation Au centre du village

Clocher mur

Eglise du XII° siècle, fortifiée aux XIV° et XV° siècles. Clocher des XVII° et XVIII° siècles.

Roman / Gothique / Baroque

   

Voir l'image en grand

Historique

Cette église est mentionnée pour la première fois en 974, comme dépendance de l’abbaye de Saint Pierre de Rodes.

Au XIII° siècle, Sainte Colombe est inféodée à la famille de Palauda, puis devient une possession des Templiers de la commanderie du Masdeu, avant de passer sous la domination des chevaliers de l’ordre de Malte jusqu’à la fin de l’ancien régime.

L’édifice a été restauré dans les années 70 (décapage des murs, rejointoiement, pavage…).

Description

Il s’agit d’un édifice à nef unique couvert en berceau brisé et terminé par une abside semi-circulaire.

Elle fut fortifiée au XIV° siècle et couronnée d’un chemin de ronde et de meurtrières.

On y accède par une porte simple à tympan sans décor située au sud.

Une porte située au nord de la nef permet de communiquer avec la sacristie.

Les fenêtres à tympan monolithe éclairant l’édifice sont percées à l’est, ouest et sud.

Le clocher mur à degrés (XVII° et XVIII° siècles) se trouve à l’ouest. Il est composé de deux niveaux, le premier percé de deux ouvertures et le second, percé d’une seule ouverture. Les ouvertures en plein cintre sont appareillées en briques rouges, l’une d’entre elles au niveau inférieur abrite une cloche. Au sommet une croix girouette domine l’ensemble.

Contrairement au reste de l’édifice le clocher est appareillé grossièrement de moellons non taillés jointés au mortier.

L’édifice est appareillé remarquablement en pierres de taille de couleur dorée (calcaire), tandis que la partie surélevée est composée de moellons bruts. L’ensemble était couvert de llauses. Au XIV° ou au XV° siècle.

Il fut fortifié d’où un niveau de surélévation en galets de rivière.

Les parements extérieurs sont masqués par des constructions avoisinantes qui englobent l’édifice.

L’église conserve une cuve baptismale du XII° siècle, des fonts baptismaux du XVI° siècle, un buste du Christ mort (XV° siècle), une cloche, deux statuettes reliquaires du XVII° siècle, une croix reliquaire du XVII° siècle.

Pyrénées Orientales : l'accent catalan de la république française
Le Département des Pyrénées-Orientales

24, quai Sadi Carnot
66009 - Perpignan Cedex

Tél. 04 68 85 85 85
Nous contacter