Clocher de RIGARDA

Clochers

4 route de Glorianes
66320 RIGARDA

Eglise paroissiale Sainte Eulalie et Sainte Julie.

Situation Au centre du village.

Clocher tour et clocher arcade

Eglise du XVII° siècle.

Baroque

Voir l'image en grand

Horaires d'ouverture L’église est fermée, il faut demander les clefs à la mairie, l’été des visites peuvent être organisées au centre d’art sacré d’Ille-sur-Tet, ou s’adresser à Mr Jean Noël Vidal par le biais de la mairie.

 

Historique

Cet édifice a été élevé de 1630 à 1648, comme l’indiquent les dates gravées sur le linteau du portail d’entrée. Le terrain a été donné par Jean Boson, les époux Bosch, et la dame Guiomar Llot et Corneilla, afin de bâtir une église neuve plus proche des habitants que l’ancienne. A cette occasion, le portail de Sainte Eulalie de Villela a également été transféré.

La bénédiction de l’ancien édifice eut lieu en 1644 et la date de 1648, sculptée sur le linteau de la porte romane marque la fin des travaux.

Description

Il s’agit d’un édifice à nef unique bordé de chapelles latérales qui lui donnent sa forme en croix latine.

On y accède par l’ancien portail roman , transporté de l’ancienne église de Villela.

Sur le faite au-dessus de la façade principale où se situe la porte d’entrée, une arcade à baie unique contient une cloche.

Le clocher tour a été élevé en trois campagnes au moins. Lors de la première, il dépassait de peu le toit de la nef. Lors de la deuxième, il s’élevait jusqu’au-dessus du cadran actuel de l’horloge, au niveau des gargouilles.

Au XIX° siècle, l’étage supérieur est construit en forme de pavillon avec deux frontons correspondant aux pignons, et des ouvertures sur chaque face.

Sue le chemin dans l’angle de la mairie, on trouve une borne qui est un ancien poids de l’horloge en pierre.

Le 1° niveau du clocher, comportant une voûte en maçonnerie est percé d’une ouverture rectangulaire au nord.

Le 2° niveau est percé de deux baies rectangulaires, on peut y accéder par un escalier en colimaçon fabriqué en schiste.

Au 3° niveau des ouvertures rectangulaires sont percées sur chaque face.

Au dernier niveau, chaque face comporte deux grandes baies en plein cintre entourées de briques rouges.

Ce clocher est composé de schiste et mortier de chaux, et couvert par un toit à deux pentes en tuiles canal, une pille cylindrique est placée à chaque angle de la terrasse. Le sommet est dominé par une cage en fer, à deux étages contenant les deux cloches, dominée par une croix et un coq.

Ce clocher sert au culte, et fait en même temps office d’horloge municipale.

Deux cloches sont placées dans le clocher :

La première en bronze est datée de 1869, ( diam : 1000 cm, hauteur : 100 cm), elle porte l’inscription :

"Anna Rosa Marguerite Rose
Que le nom du seigneur soit béni
Sainte Marie mère de Dieu priez pour nous
Sainte Julie et Eulalie vierges et martyres
Patronnes de Rigarda."

La deuxième cloche en bronze (diam : 76 cm, hauteur : 70 cm), date de 1869, porte l’inscription:

" Jacob Holtzer et scie 1869
Françoise Rose Victoire Marie
Que le nom du Seigneur soit béni
Sainte-Marie mère de Dieu priez pour nous
Sainte Eulalie et Sainte Julie vierges et martyres
Patronnes de Rigarda intercedes pour nous. "

Deux autres cloches inaccessibles sont placées sur le toit dans une cage en fer.

L’église conserve des retables de Sainte Eulalie, par le maître d’Olot (XV° siècle), du maître-autel (1592), de la Vierge (XVII° siècle), de Saint-Hyacinthe (vers 1720), un panneau sculpté du XV° siècle, une Vierge du XIV° siècle, une cadireta du XVII° siècle, un Christ du XVII° siècle, deux toiles (1647 et 1692), un ostensoir du XV° siècle, une croix processionnelle et un reliquaire (XV° siècle), deux chandeliers du XVII° siècle.

Pyrénées Orientales : l'accent catalan de la république française
Le Département des Pyrénées-Orientales

24, quai Sadi Carnot
66009 - Perpignan Cedex

Tél. 04 68 85 85 85
Nous contacter