Clocher de OPOUL PERILLOS

Clochers

Avenue Pierre Estirac
66600 OPOUL PERILLOS

Eglise paroissiale Saint Laurent d’Opoul

Situation Dans le village d’Opoul.

Clocher tour

Eglise d’origine romane très remaniée au XVII° siècle et au XX° siècle.

Roman / Gothique / Baroque / Moderne

Voir l'image en grand 

Historique

Les deux communes d’Opoul et Perillos ont fusionné le 1 Janvier 1972.

Le village d’Opoul est mentionné pour la première fois en l’an 1100, mais ne deviendra place forte qu’au XIII° siècle, lorsque le roi d’Aragon dut opposer un système de défense aux citadelles construites sur ordre de Saint Louis. Il fut rattaché à la France après le traité des Pyrénées.

Cette église est une construction romane complétée à partir du XVI° siècle et agrandie semble t-il jusqu’en 1901.

Ainsi que l’atteste l’appareil extérieur de l’abside, et le cordon à décor sculpté soulignant la naissance du cul de four; cette église a été construite à l’époque romane (XII° siècle).

Cette église est placée sous le double vocable de Saint Laurent et de Saint Michel l’Archange.

Elle fut, ainsi que les bâtiments qui l’accolaient (façade ouest du presbytère), dotée au Moyen Age, d’un appareil défensif dont subsistent quelques vestiges.

Des chapelles latérales furent rajoutées au moins dès le XVI° siècle, et le XVIII° siècle y apporta un important décor intérieur de stuc.

D’après un dessin de Beaulieu en 1649, un clocher tour se dressait déjà sur l’église.

Enfin, la nef fut prolongée en 1901, d’une travée surmontée d’une tribune, et d’un vestibule.

Description

Il s’agit d’un édifice de plan régulièrement orienté à nef rectangulaire couverte en berceau brisé, composée de quatre travées, et précédée d’un vestibule. Le vaisseau est doté de chapelles latérales dans sa moitié est, et s’ouvre sur un chœur semi-circulaire.

L’église est enserrée au nord et à l’est par des constructions alors que les façades ouest et sud sont actuellement dégagées sur des places.

On accède à l’édifice par la façade ouest construite en 1901, percée au rez-de-chaussée du portail d’entrée, surmonté dans son axe d’une fenêtre éclairant la tribune. Elle est couronnée d’un fronton curviligne.

Le clocher tour qui s’élève au-dessus et en retrait de cette façade, est en forme de tourelle octogonale dont les angles, encadrements et corniches sont appareillées en briques.

Dans l’angle sud ouest du vestibule est inclu un escalier à vis conduisant à la tribune et de là au clocher.

L’édifice est couvert d’une toiture à faible pente en tuiles canal. Mis à part celui de la façade ouest (1901), c’est seulement au sud que sont visibles les appareils du mur de la nef romane et des deux chapelles de ce côté. L’abside présente un appareil quadrangulaire régulier.

L’église conserve des retables de la Vierge (XVIII° siècle), de Saint Laurent (XVIII° siècle), de Saint Isidore (1728), de la Sanch ( XVIII° siècle), des statues du XVIII° siècle et de nombreuses toiles du XVII° siècle.

Pyrénées Orientales : l'accent catalan de la république française
Le Département des Pyrénées-Orientales

24, quai Sadi Carnot
66009 - Perpignan Cedex

Tél. 04 68 85 85 85
Nous contacter