Clocher de OMS

Clochers

Mairie de Oms
66400 Oms
66400 OMS

Eglise paroissiale Saint Jean l’Evangéliste

Situation Sur la place de l’église.

Clocher tour et petit clocheton arcade

Eglise du XII° siècle.

Roman

  Voir l'image en grand

Historique

Oms est une des villes les plus anciennes du Roussillon.

Cette église est mentionnée en même temps que les églises Saint Michel et Sainte Marie de Montauriol en 1011.

L’église d’Oms est une possession du monastère de Sainte Marie d’Arles.

Description

Il s’agit d’un édifice à nef unique voûté en arc brisé, et terminé par une abside semi-circulaire voûtée en cul de four. Un larmier court le long des murs de la nef.

On accède au chœur par deux marches de marbre rose.

L’éclairage se fait par des fenêtres ouvertes de tous côtés.

Un souterrain communique avec l’église par l’autel de la chapelle de la Vierge, il conduit à une salle murée. De cette salle, ont été remontés de nombreux tessons de poteries et de verreries, ainsi que quatre fragments d’un gisant.

Quatre chapelles latérales forment un transept qui donne à l’édifice un plan en forme de croix latine.

Les deux premières chapelles sont voûtées en arc brisé.
Les deux autres, rajoutées en 1729 et 1731, sont voûtées sur croisées d’ogives.

Une tribune a été rajoutée à l’ouest au XIV° siècle, elle repose sur un arc surbaissé.

On accède à l’édifice par un portail en marbre voûté en plein cintre avec quatre arcs successifs situé à l’ouest. Au-dessus se situe un petit clocheton arcade en plein cintre sans cloche appareillé en briques rouges. Il est le fruit d’une restauration récente.

L’édifice est actuellement plâtré de l’intérieur, à l’extérieur, il présente un appareil régulier de granite jaune en façade, et pierres de taille en calcaire gris pour les angles et les ouvertures.

Le clocher tour situé dans l’angle sud de la nef et de l’abside présente un plan carré, il est ouvert dans sa partie supérieure de baies en plein cintre, et surmonté d’un toit pyramidal en ciment à quatre pentes. La terrasse est couronnée d’un crénelage, une pile de ciment est placée à chaque angle.

Une des faces porte un cadran d’horloge.

Ce clocher tour a été fortifié comme en témoigne la présence de meurtrières.

Ce clocher est en grande partie crépi, les chaînages d’angle sont en pierre de taille. La partie supérieure semble être composée de moellons grossiers. Ce clocher est un rajout du XIII° siècle.

L’église conserve une roue à clochettes, en bois et bronze, animée par une manivelle, une cloche en bronze déposée à droite de l’entrée (diam. : 64cm ; hauteur : 74cm). Cette cloche est datée du XIV° siècle, elle est encore surmontée de son mouton et s’orne d’une inscription en lettres gothiques et de deux gravures de la Vierge.

L’église conserve également quatre retables du XVIII° siècle, et un sarcophage du XIII° siècle qui sert actuellement d’auge dans l’école communale.

Pyrénées Orientales : l'accent catalan de la république française
Le Département des Pyrénées-Orientales

24, quai Sadi Carnot
66009 - Perpignan Cedex

Tél. 04 68 85 85 85
Nous contacter