Clocher de MONTNER

Clochers

Rue de l'Aire
66720 MONTNER

Eglise paroissiale Saint Jacques

Dans le village

Clocher tour

Eglise d’origine romane, remaniée aux XVII° et XVIII° siècles.

Roman / Baroque

  Voir l'image en grand

Historique

Il s’agit d’un édifice qui a pu être construit à l’époque romane, ou du moins dans le style de celle-ci. Elle se trouve dans l’enceinte du château. Le village qui se trouvait près de l’église Sainte Eugénie fut déplacé plus tard et reconstruit autour de la nouvelle église Saint Jacques.

La première mention connue ne date que de 1334, date d’un leg aux églises Saint Jacques et Sainte Eugénie de Montner.

Un porche a été rajouté vers la fin du XVII° siècle et du début du XVIII° siècle.

Description

Il s’agit d’un édifice à nef unique composé de trois travées, couvert d’une voûte en plein cintre soutenu par quatre arcs doubleaux. Elle est terminée par une abside semi-circulaire orientée à l’ouest.

La tribune est placée dans ce qui peut être considéré comme la quatrième travée, elle surplombe ainsi un porche donnant sur la rue avec un large escalier. Ce porche est une œuvre surprenante dans la région à cause de l’animation des surfaces de la façade obtenue par de nombreux décrochements.

Cette création s’apparente par l’esprit au couronnement de la façade d’Ille sur Têt et du clocher de Caramany.

La façade est de style baroque espagnol, son ordonnance rappelle les retables de la fin du XVII° siècle, avec étages et niches pour les saints disparus.

Le clocher a été rajouté à l’édifice beaucoup plus tard, la mise en place de l’horloge date de 1844.

Une cloche (hauteur : 68cm ; diam. : 65cm) datée de 1844, signée par le fondeur roussillonnais Raimond Cribailler est située dans le clocher.

Une autre cloche placée dans le clocher tour (hauteur : 44cm ; diam. : 35cm) est datée de 1759. Elle est l’œuvre des fondeurs roussillonnais Navarre et Caula. Outre l’inscription en français difficilement lisible, on peut lire :

" Sit nomen domini benedictum Nabarra y Caula me fecerunt 1759 ".

Elle est ornée de Saint Pierre, Saint Michel terrassant le dragon et d’une croix sur la panse.

Elle est construite de schiste et de briques rouges.

L’église conserve dans le dernier étage du clocher un mouvement d’horloge sonnant les heures et les quarts, en fonte avec rouages en bronze. Il est signé J. Abadie à Perpignan, et date de la fin du XIX° siècle.

A l’intérieur de la fenêtre de l’escalier d’accès à la tribune se trouve une clef de voûte sculptée, provenant d’un portail aujourd’hui disparu et représentant Saint Jacques.

Cet édifice conserve également des statues, des croix et des retables des XVII°, XVIII°, et XIX° siècles, un calice (XVIII° siècle).

Pyrénées Orientales : l'accent catalan de la république française
Le Département des Pyrénées-Orientales

24, quai Sadi Carnot
66009 - Perpignan Cedex

Tél. 04 68 85 85 85
Nous contacter