Clocher de MONTESQUIEU DES ALBERES

Clochers

1 Grand rue
66740 MONTESQUIEU DES ALBERES

Eglise paroissiale Saint Saturnin

En dehors du village, près du cimetière du XIV° siècle.

Clocher tour

Eglise du XII°

Roman

Voir l'image en grand

Historique

Les premières références sur le lieu remontent aux XI° et XII° siècles.

De la paroisse de Montesquieu on n’a pas de mentions jusqu’en 1123, date à laquelle Bernat évêque d’Elne consacre l’église de Saint Saturnin.

Description

Il s’agit d’une église à nef unique couverte en berceau brisé, terminée par une abside semi-circulaire à l’est. On accède au chœur par un arc triomphal brisé.

Le vaisseau est bordé de deux chapelles latérales, sur les côtés nord et sud.

Au nord, une des deux chapelles est gothique elle n’est pas aussi haute que la nef contrairement à le seconde chapelle plus tardive ajoutée en même temps que celle du côté sud.

La sacristie édifiée postérieurement est accolée à l’abside.

L’abside primitive intacte comporte un décor d’arcatures lombardes de deux arcs et deux lésènes surmontés d’une corniche fortement saillante. A l’extérieur, cette abside est décorée d’une arcature supportée par des pilastres et des modillons.

Une autre entrée, certainement l’entrée primitive se trouve également sur la façade ouest elle est décorée de petites croix incisées.

On accède à l’église par le côté ouest, par une porte de marbre en plein cintre. Elle est le fruit d’un remaniement du XIV° ou du XV° siècle.

L’édifice est appareillé en moellons de schiste, granit et marbre liés grossièrement au mortier. A l’origine des incisions dans le crépi imitaient l’appareil en trompe l’œil.

Les chaînages d’angles et les lésènes de la décoration de l’abside ont été appareillées en blocs réguliers de taille moyenne.

Sur la façade ouest se dresse un clocher tour quadrangulaire, lequel à l’origine était un clocher mur. Il abritait trois cloches cassées, une quatrième avait été enfoui dans un champ en 1733, elle a aujourd’hui été replacée dans le clocher, mais celui ci ne comporte aucun accès direct.

L’église conserve : un linteau en marbre blanc, des pentures, un tombeau et des inscriptions funéraires de 1298, 1324, 1374, et une du XIII° siècle.

L’église se situe à une époque de transition entre l’architecture religieuse du XI° siècle, et celle du début du XII° siècle.

Pyrénées Orientales : l'accent catalan de la république française
Le Département des Pyrénées-Orientales

24, quai Sadi Carnot
66009 - Perpignan Cedex

Tél. 04 68 85 85 85
Nous contacter