Clocher de LA LLAGONNE

Clochers

Mairie de la Llagonne
66210 La Llagonne
66210 LA LLAGONNE

Eglise paroissiale Saint Vincent

Situation : Sur le point le plus élevé du village, à côté des ruines de l'ancien château

Clocher mur

Eglise du XIII° siècle, restaurée au XIX° siècle. Clocher tour du XIX° siècle

Roman / Moderne

Voir l'image en grand

Historique

En 942, le site est donné à Saint-Michel-de-Cuxa par le comte Sunifred II avec son église.

Cette donation est confirmée en 950 par une bulle du pape Agapit II et en 958 dans un précepte du roi Lothaire.

Ces documents toutefois font référence à une église antérieure à celle qui est parvenue jusqu’à nous.

L’édifice actuel daterait du début du XIII° siècle et resta sous la domination de Cuxa jusqu’à la Révolution Française.

La sacristie attenante ne sera construite qu'en 1742. La restauration de la façade sud-ouest date de 1801, et la reconstruction du clocher de 1843.

L’intérieur de l’église a été refait en 1968.

L’église Saint-Vincent est de style roman. A la fois chapelle de secours et poste militaire d'observation et d'alerte des moines bénédictins de Cuxa, cette église a beaucoup souffert durant les guerres franco-espagnole de 1793.

Description

Il s’agit d’une église à nef unique couverte en berceau plein cintre et terminée par un chevet plat.
A l’origine la construction du XII° siècle était terminée par une abside semi-circulaire qui fut détruite au XVIII° siècle pour laisser place à un chevet carré.

On accède à l'église par le côté sud, grâce à une porte en plein cintre appareillée en blocs de granite bien taillés et polis, datant du XII° siècle.

Le clocher mur se situe à l'ouest. Il est appareillé en schiste et mortier, et percé de deux longues ouvertures en plein cintre où se logent les deux cloches. Il est surmonté par un toit à deux pentes, composé de llauses de schiste, maladroitement restauré au ciment. Ce clocher est le fruit d’un remaniement postérieur.

L’édifice est couvert d’un toit à deux pentes en ardoises.

L’église conserve un Christ roman habillé, en bois (XII° siècle – C) ; un panneau peint pré-gothique, caractéristique de l'art des ateliers byzantins qui travaillèrent en Roussillon, fin XII°-début XIII° siècles.

Elle contient également des retables de Saint Roch et de Saint Sébastien (XVII° siècle), du chœur (1743), quatre panneaux peints représentant le martyre de Saint Vincent (fin XVI° siècle), et deux autres de la Passion (XVI° siècle), un Christ du XVII° siècle, une statue de saint (XV°/XVI° siècle), une Vierge dans sa cadireta (fin XVII° siècle), un banc (XVII° siècle), un coffre gothique, les restes d’un baldaquin d’autel (début XIII° siècle - C).

Pyrénées Orientales : l'accent catalan de la république française
Le Département des Pyrénées-Orientales

24, quai Sadi Carnot
66009 - Perpignan Cedex

Tél. 04 68 85 85 85
Nous contacter