Clocher de ENVEITG

Clochers

14 avenue de la Gare Internationale

66700 ENVEITG

Eglise paroissiale Saint Saturnin

A l'entrée du village
Clocher tour
Eglise du XII° siècle, agrandie aux XVII° et XVIII° siècle. Clocher du XIX° siècle.
Roman / Baroque / Moderne

  Voir l'image en grand

Historique

L'église Saint Saturnin construite au XII° siècle, fut restaurée aux XVII°, et XVIII° siècles, et en 1847. (Agrandissements successifs vers le sud).

Edifiée dans le style roman, elle se rapproche de Hix et de Llo.

L'église Saint Saturnin est mentionnée pour la première fois en 839, dans l’acte de consécration de la cathédrale d’Urgell, document rédigé en fait au X° siècle.

Postérieurement cette église apparaît en 1121 dans l’acte testamentaire de Ramon d’Enveitg.

Le cimetière était attenant à l'église, mais il y a quelques années, on a aplanit le terrain sans transférer toutes les tombes dans le nouveau cimetière.

Description

Il s’agit d’une église à nef unique de cinq travées, terminée par une abside semi-circulaire, orientée nord-sud. Ce chevet du XII° siècle, est décoré d'une frise de petits arcs et de modillons sculptés, tandis que la fenêtre absidiale comporte des voussures et des têtes de clous.

Elle est appareillée en galets de rivière et schiste avec un chaînage d'angle en blocs taillés de granit. Mais cet appareil n'est visible qu'en certains endroits car l'église est entièrement recrépie.

Les parties les plus anciennes possèdent un bel appareil de taille de granit. La toiture de l'église est en schiste. Les fragments de l'église du XII° siècle sont constitués d'un bel appareil de granite blanc.

Des contreforts étayent les faces nord et ouest.

Le clocher tour est situé au nord, à droite de l'entrée. Il comporte quatre niveaux. Au deuxième niveau de la façade ouest, on peut voir l'horloge entourée d'un cadre en bois. Au troisième niveau, se situe une ouverture en arc plein cintre où se niche une cloche.

Au quatrième niveau, se tient le toit pyramidal à quatre pentes en schiste lié au mortier. Aux angles où se trouvent quatre gargouilles, se dressent quatre pignons. Sur le faîte du toit se tient la girouette. Sur la terrasse du clocher se situe une petite cage de fer forgée avec une cloche.

Façade sud :
1er niveau - Une ouverture carrée et une ouverture rectangulaire.
2° niveau - Deux trous de boulins.
3° niveau - Une ouverture plein cintre et une cloche.

Façade est :
3° niveau - Une ouverture plein cintre.

Façade nord :
3° niveau - Une ouverture plein cintre, en partie obstruée sans cloche.

Les deux cloches situés dans le clocher tour sont datées de 1738 et 1805. La première est décorée d'un médaillon de la Vierge et porte l'inscription :

"Plebem voco convoco clerum".

La seconde est décorée d'une croix et proviendrait d'un couvent de Puigcerda. Elle porte l'inscription :

"S Marcus nomen domini benedictum Raphaël Zuniga GVB PSDD - Rosa de Descallar."

L'entrée de l'église est située au nord, elle est en arc plein cintre surmonté d'un oculus et appareillée en marbre rose.

L’église conserve deux pierres tombales (XVII° siècle), une chaire d’officiant (XVI° siècle – MH), des retables, du maître autel (1760 – 1769), du Rosaire (1742) attribué à Sunyer, de la Passion (1765), de Saint Antoine de Padoue (XVIII° siècle), du Purgatoire (XVIII° siècle), un autre retable (XVIII° siècle), une peinture murale (XVIII° siècle), une croix processionnelle (XVII° siècle – C).

Pyrénées Orientales : l'accent catalan de la république française
Le Département des Pyrénées-Orientales

24, quai Sadi Carnot
66009 - Perpignan Cedex

Tél. 04 68 85 85 85
Nous contacter