Clocher de CARAMANY

Clochers

Place de la Mairie
66720 CARAMANY

Eglise paroissiale Saint Etienne

Situation : A l’ouest du château dans la partie haute du village.

Clocher tour

Eglise du XV° siècle. Clocher du XIX° siècle (IMH).

Gothique / Moderne

Voir l'image en grand

Historique

La première mention d’un édifice probablement antérieur à l’église actuelle, est cité en 1259.

L’édifice Saint Etienne actuel date certainement en grande partie du XV° siècle, il a été de plus, très remanié au XIX° siècle.

En effet, en 1850 les habitants aidèrent à la reconstruction de l’église soit en fournissant de l’argent, soit des journées de travail car la commune était très pauvre.

C’est également de cette façon que le clocher fut construit de janvier 1845 à juin 1848. Le 3 juillet 1848, on plaçait l’horloge.

Description

Il s’agit d’un édifice à nef unique, couverte en berceau très brisé, et bordé d’une chapelle latérale au sud et de trois au nord. Le vaisseau est terminé par une abside semi-circulaire orientée à l’est.
C’est un édifice difficile à dater mais ne remontant certainement pas à la première mention connue du XIII° siècle. La façade sud a été étayée postérieurement par la construction de deux arcs en pierres et en briques s’appuyant sur les maisons d’en face.

On y accède par une porte en arc surbaissé situé au sud.

Le clocher ainsi que le curieux ornement architectural qui le surmonte date du XIX° siècle, il comporte deux cloches. La première (hauteur : 58cm ; diam. : 72cm), et la deuxième (hauteur : 44cm ; diam. : 52cm) sont décorées d’une croix et de deux médaillons (un évêque et une sainte), elles portent une oraison en latin, le nom des parrains et marraines, et sont l’œuvre du fondeur roussillonnais Raimond Cribailler et datent de 1844.

C’est un clocher tour à trois niveaux, situé à l’ouest et délimité à chaque étage par un bandeau mouluré. Au sommet, les quatre angles portent des pignons en forme de sphères. Ce clocher est unique par son couronnement, en effet à son sommet se tient une construction en schiste, à degrés, percée de trois ouvertures en plein cintre superposées contenant des cloches. Bien qu’en maçonnerie, ce couronnement remplace les traditionnelles cages en fer forgé. Sur l’une des faces est placé le cadran de l’horloge.

La façade de l’église a été crépie en 1977, alors que le clocher est resté en pierres apparentes.

L’église conserve un maître autel en marbre (XVIII° siècle), des fonds baptismaux (XVI° siècle), trois statues polychromes (XVII° siècle), une cadireta (XVII° siècle), un tableau du Christ en croix, une croix processionnelle (XV° - XVI° siècle).

Pyrénées Orientales : l'accent catalan de la république française
Le Département des Pyrénées-Orientales

24, quai Sadi Carnot
66009 - Perpignan Cedex

Tél. 04 68 85 85 85
Nous contacter