Clocher de CAMELAS

Clochers

Camelas plaine
66300 CAMELAS

Eglise paroissiale Saint Fructueux

Situation Au centre du village.

Clocher tour
Eglise des X° et XI° siècles, reconstruite en partie au XIV° siècle. Clocher du XVII° siècle.

Roman / Gothique / Baroque

Voir l'image en grand

Historique

Cet édifice est mentionné pour la première fois en 1011, dans l’acte de consécration de Saint Michel de Montauriol d’Amunt. Elle était une possession du monastère d’Arles.En 1451, l’évêque d’Elne unit cette église à la cathédrale Saint Jean de Perpignan.

Description

Il s’agit d’un édifice à trois nefs terminé par un chevet tréflé préroman, comportant une abside centrale carrée et deux absidioles outrepassées.

Au XIII° ou au XIV° siècle, la triple nef primitive fut transformée en nef unique et couverte en charpente apparente.

Deux chapelles furent rajoutées au nord au XVII° siècle, tandis que le clocher carré a été élevé sur le chevet.

Une autre chapelle a été construite au sud, postérieurement au XIX° siècle.

On accède à l’église par un portail en marbre rose de Villefranche du XII° siècle, orné de trois archivoltes, situé au sud.

Le clocher cache en grande partie l’absidiole sud sur laquelle il a été construit au XVII° siècle.

On accède au clocher par un escalier extérieur, celui ci contient deux cloches.

L’une date du XV° siècle, l’autre est d’époque indéterminée.

La première porte l’inscription :

" + XPS Rex venit in pace Deus homo factus est Ave Maria + IHS Autem transiens per medium illorum ibat. "

L’église conserve des peintures murales du XIV° siècle, les pentures de la porte en fer forgé, des retables gothiques, une Vierge à l’Enfant du XII° siècle avec sa " cadireta ", une Vierge du XV° siècle, une grande cuve baptismale romane, des retables de Tremullas le Vieux (1645), des statues du XVIII° siècle, une inscription du XII° siècle sur le piédroit du portail à l’extérieur à gauche, un triptyque de Saint Agnès en 1400, triptyque de Saint Nicolas (XV° siècle) par le maître de Roussillon, le retable du maître autel (1644) par Lazare Trémullas, le retable peint de la Conception (1644), le retable du Rosaire (1715), de nombreuses statuettes XVII° et XVIII° siècles.

Dans la sacristie sont conservés un calice de 1646, un calice de la fin du XVII° siècle, un pied d’ostensoir XVII° siècle, deux plats de quête en étain, une cloche du XV° siècle et une croix en fer datée de 1592 devant l’église.

Le mobilier est presque entièrement classé.

Pyrénées Orientales : l'accent catalan de la république française
Le Département des Pyrénées-Orientales

24, quai Sadi Carnot
66009 - Perpignan Cedex

Tél. 04 68 85 85 85
Nous contacter