Clocher de BANYULS DELS ASPRES

Clochers

Place de la République
66300 BANYULS DELS ASPRES

Eglise paroissiale Saint André

Situation Sur un promontoire rocheux, à l’extrémité du village.

Clocher tour

Eglise et clocher du XV° siècle.

Gothique

Voir l'image en grand

Historique

L’église primitive Saint-André est mentionnée pour la première fois en 1091, sur la rive sud de l’étang qui séparait Banyuls de Saint-Jean Lasseille.

En 1411, le village est déplacé plus haut. L’église paroissiale actuelle dédicacée à Saint André comme la précédente, fut édifiée entre 1424 et 1427, par les moines de Sainte Marie de Fontclara.

Elle semble avoir été fortifiée comme l’indiquent le crénelage couronnant l’édifice et les meurtrières le long de la nef.

Description

Il s’agit d’un édifice à nef unique, voûté en berceau brisé, et précédé d’un narthex plus récent.

De chaque côté de la nef, on peut voir deux petites chapelles percées dans l’épaisseur du mur, ainsi qu’un transept constitué par deux chapelles assez profondes.

La nef est terminée par un chevet plat.

A l’origine, on accédait à l’édifice grâce à l’ancienne porte située sous le narthex actuel.

Aujourd’hui on y accède par une porte en plein cintre en pierres de taille sans décor, située au sud de la nef.

Au-dessus de la façade ouest, s’élève un clocher de plan rectangulaire (4m x 5,50m) (cf. détails 53 J).

Il est percé à l’ouest et à l’est, de deux grandes baies plein cintre en briques, et entre les deux juste au-dessus, d’une troisième petite baie.

Au sud et au nord, le clocher est ajouré d’une seule grande baie en plein cintre.

L’horloge est situé e en dessous des ouvertures sur la face ouest.

Le clocher est couronné d’une corniche moulurée en briques, qui supporte sur chaque face un petit fronton orné de deux rampants, reposant sur un pilier central en briques rouges. Au sommet, se trouve une girouette. L’accès aux cloches est difficile, celles-ci semblent être du XIX° siècle.

Du clocher, on accède à un chemin de ronde qui fait le tour de l’édifice. Des petites meurtrières appareillées en briques, placées à intervalles réguliers, permettent d’en surveiller les abords.

En outre, un escalier percé dans le mur ouest, permet de monter dans le clocher.

L’ensemble de l’édifice est appareillé de briques rouges et galets de rivière, disposés en lit et noyés dans le mortier. Les chaînages d’angle sont soit en pierres de taille, soit en briques rouges.

L’église conserve un Christ et quelques statues des XVII° et XVIII° siècles.

Pyrénées Orientales : l'accent catalan de la république française
Le Département des Pyrénées-Orientales

24, quai Sadi Carnot
66009 - Perpignan Cedex

Tél. 04 68 85 85 85
Nous contacter