Accueil  >  Découvrir le Département  >  Partir à la rencontre du Patrimoine Catalan  >  Le mémorial de Rivesaltes  >  Les étapes du projet

Outils utilisateur Diminuer la taille de la policeAugmenter la taille de la policeChanger le contraste Supprimer la personnalisation Imprimer Facebook

Les étapes du projet

Jambes et pieds faisants la file Jambes et pieds faisants la file

1978

Publication de la liste des déportés juifs et des juifs décédés du camp de Rivesaltes, par Serge Klarsfeld

1993

Publication du « Journal de Rivesaltes 1941 - 42 » de Friedel Bohny-Reiter (infirmière Suisse travaillant pour l'oeuvre de secours aux enfants de la Croix Rouge), Éd. Zoé, Genève, dont un film sera tiré en 1997.

Publication de Serge Klarsfeld : « Les transferts de juifs du camp de Rivesaltes et de la région de Montpellier vers le centre de Drancy en

vue de leur déportation, 10 août 1942 »

1994

16 janvier, stèle à la Mémoire des 2313 juifs déportés du Camp de Rivesaltes vers Auschwitz, par l'association « fils et filles des déportés de France » et Serge Klarsfeld.

1995

2 décembre, stèle à la Mémoire des Harkis.

1997

Menaces de destruction du camp.
Pétition du collectif « Pour la mémoire vivante du camp de Rivesaltes » signée par Simone Veil, Claude Simon, Edgar Morin... et de nombreux citoyens.

1998

Christian Bourquin est élu Président du Conseil Général des Pyrénées-Orientales. Il s'oppose à la destruction du site et commence la concertation

autour du projet.

Première prise de contact avec les associations représentant les communautés internées et multiplication des projets pédagogiques.

1999

30 octobre, stèle à la Mémoire des Républicains Espagnols.

2000

Inscription du site à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques par le Ministère de la Culture.

Signature de la Convention d'objectifs qui prévoit la construction du Musée mémorial et création d'une Commission historique qui

représente toutes les associations, initiatives et personnes privées ayant participé à l'élaboration du projet.

Le Conseil Général vote l'approbation du projet de Musée Mémorial à l'unanimité.

2001

Consultation citoyenne "Horizon 2012", 76% de la population exprime son adhésion au projet.

2002

Denis Peschanski est désigné comme président du Conseil scientifique.

2003

Etude de pré-configuration du Musée mémorial présentée au Conseil Général et à la commission historique.

2005

Journées du Patrimoine, une partie du camp est ouverte pour la première fois au public.

Rudy Ricciotti, remporte le concours d'architecte.

En novembre : le Conseil Général fait l'acquisition de l'îlot F, 42 hectares.

Robert Badinter accepte de parrainer le projet.

2006

  • La préfiguration du projet est renforcée :
  • l'Education Nationale accepte de mettre à disposition du projet, à partir de la rentrée scolaire 2006/2007, deux professeurs détachés 2H/semaine pour soutenir le projet éducatif. Déjà plus de 800 scolaires ont participé à des visites du site dans le cadre de projets pédagogiques.
  • signature de la charte de partenariat avec l'United States Holocaust Mémorial Muséum, le CDJC Mémorial de la Shoah et le Conseil Général des PO à Washington en mai, pour une collaboration permettant l'édification d'une banque de données sur les personnes internées dans les camps français pendant la deuxième guerre mondiale.
  • Présentation du projet à l'Ambassade de France à Berlin et au CICR Croix Rouge Internationale à Genève.
  • le dispositif des recherches documentaires est en marche : quatre documentalistes/historiens travaillent sur les thématiques du projet.
  • en juin exposition Serge VOLLIN (sur le thème de l'Algérie et des Harkis).
  • Rencontre organisée avec la librairie TORCATIS, autour de Claude MANCERON, Tom CHARBIT et Fatima BESNACI LANCOU.
  • en octobre, organisation d'un colloque en partenariat avec la Topographie de la terreur à Berlin et la maison des enfants Juifs d'Izieu dont le thème est : « Sorties de crises dans la moitié du XXème siècle en Allemagne, France et Espagne» et «Approches nationales de la transmission, de la formation et de la pédagogie dans les lieux de mémoire».
  • organisation des journées du Patrimoine : environ 4500 visiteurs (expositions photographiques, spectacle, témoignage, Rencontres littéraires, visites guidées.
  • inventaire photographique des îlots J.F et K répertoriant tous les bâtiments et photographies aériennes (opération « faire parler les murs » permettant de garder traces des graffitis, inscriptions, dessins...)
  • Diagnostic de l'îlot F (Baraques et végétation).
  • Conception de l'APS (Avant Projet Sommaire) avec l'architecte Rudy RICCIOTTI.

2007/2008

Protection et mise en valeur du site, suite des études de conception et de la préfiguration du projet.

2009/2010 Actions culturelles et pédagogiques dans le cadre de la préfiguration du Musée Mémorial.
Dépôt du permis de construire.

Pyrénées Orientales : l'accent catalan de la république française
Le Département des Pyrénées-Orientales

24, quai Sadi Carnot
66009 - Perpignan Cedex

Tél. 04 68 85 85 85
Nous contacter