Accueil  >  Découvrir le Département  >  Préserver la qualité de vie  >  Les forêts du département

Outils utilisateur Diminuer la taille de la policeAugmenter la taille de la policeChanger le contraste Supprimer la personnalisation Imprimer Facebook

Les forêts du département

Actualité

L'interface « urbanisation/forêt » au centre des débats à Perpignan ces 24 et 25 avril

Le département a organisé, les 24 et 25 avril derniers, une rencontre intitulée « développement local et gestion du risque incendie en zone d'interface : une contrainte croissante et spécifique aux territoires méditerranéens ? ». Cette manifestation avait pour objectif de présenter les résultats d'un projet conduit en partenariat avec l'Association de l'Arc Latin (regroupement de 42 députations espagnoles, provinces italiennes et départements français), les Départements du Gard et de Haute Corse, les Députations de Barcelone, Tarragone, Gérone et Séville

Ces rencontres se sont déroulées en 3 temps :

  • La Tournée technique pour présenter la « Coupure pastorale des chartreuses du Boulou » : Jeudi 24 avril après midi,
  • Le Séminaire Arc Latin « Développement local et gestion du risque incendie en zone d'interface « urbanisations / espaces naturels » : Vendredi 25 avril matin,
  • La session de formation à l'attention des élus sur la réglementation en matière de débroussaillement réglementaire : Vendredi 25 avril après midi.

Le Séminaire Arc Latin « Développement local et gestion du risque incendie en zone d'interface « urbanisation / espaces naturels »

Le vendredi 25 matin a été centré sur la présentation de l'étude relative à la sensibilité incendie des territoires de l'Arc Latin et à l'identification de préconisations pour aider ces territoires à mieux la prendre en compte dans leurs projets de développement. Plus de 75 personnes, principalement des élus locaux, représentants institutionnels et partenaires catalans, italiens et français, ont ainsi pu prendre connaissance des principaux résultats de l'étude et débattre sur les perspectives d'actions à engager. (En savoir plus)

Quelques photos du séminaire

Journée technique « Coupure pastorale des chartreuses du Boulou »

Le jeudi 24 après midi a été consacré à des présentations de bonnes pratiques en matière de gestion du risque incendie au niveau des interfaces urbanisations / espaces naturels. Elle a rassemblé 39 participants catalans, italiens et locaux qui ont pu visiter l'exploitation caprine de Mme Dorizy au Boulou et apprécier l'impact des chèvres qui entretiennent l'environnement direct du lotissement des Chartreuses. Cet après midi c'est terminé à la mairie du Boulou par la présentation de trois bonnes pratiques catalanes, italiennes et françaises.

La session de formation à l'attention des élus sur la réglementation en matière de débroussaillement

Le vendredi 25 après midi réunissait 35 participants, dont 18 représentants des communes des Pyrénées Orientales, qui ont pu suivre une session de formation, assurée par l’Union Régionale des Communes Forestières, présentant les obligations des maires en matière de prévention des incendies de forêts.

La Filière bois du département des Pyrénées Orientales

S’étageant du niveau de la mer à plus de 1900 m d’altitude, la forêt des Pyrénées Orientales se caractérise par une diversité paysagère et environnementale exceptionnelle. Cette forêt s’étend au sein de 10 régions naturelles (unité géographique présentant des conditions naturelles homogènes) et marque fortement les paysages de ces territoires, par sa composition comme par son abondance ou sa rareté.
A forte dominante feuillue (+ de 67 %), la foret recouvre plus de 48 % du territoire et s’étend sur plus de 201 000 ha (IFN 2010). Contrairement aux idées reçues, elle est en progression constante depuis plus de 150 ans, elle a d’ailleurs quadruplé durant cette période.
Cette couverture boisée se scinde en une forêt de protection de 14 000 ha qui recouvre principalement des secteurs accidentés et une forêt de production de 187 000 ha qui se compose de 67% de feuillu (chêne vert, pubescent, châtaignier et hêtre) et de 33 % de résineux (pin à crochets et pin sylvestre principalement)

Voir l'image en grand Le chêne vert est la première essence feuillue Voir l'image en grand Le pin à crochets est la première essence résineuse
D'un point de vu foncier les 2/3 de cette forêt est privée et appartient à plus de 17 000 propriétaires alors que le tiers restant appartient à l'État et aux collectivités territoriales dont le Conseil Général.
Cette forêt est fragile et sensible aux incendie, au cours des 35 dernières années, c’est plus de 50 000 ha de formations boisées à semi boisées qui ont été la proie des flammes.
La forêt du département produit plus de 396 000 m3, seul 20 % environ sont récoltés (données 2005-2009), alors que potentiellement 58 % pourrait être mobilisable dans les conditions actuelles (source: Étude Régionale Bois énergie; AEF et IET; 2007).
D'un point de vue économique, La filière bois du département de la production à la commercialisation comprend plus de 283 entreprises mais cette filière est globalement déséquilibrée avec un aval développé (+ de 200 entreprises) et un amont peu structuré. La demande actuelle est principalement satisfaite à partir d'une offre importée en bois matériau et dans une moindre mesure en bois énergie.

Grumes de chataignier Grumes de châtaignier exploitées sur la parcelle 6 et 7 p de la Forêt départementale du Puig de l'Estelle et entreposées sur cette place de dépôt dans l’attente d’être chargées et transportées par un grumier vers une unité de transformation (fabrication de parquets, de lambris).

 Pour en savoir plus

La politique forestière du département

Dans un contexte départemental préoccupant de déprise agricole, la gestion des espaces boisés exige plus que jamais de veiller à la recherche d'un équilibre entre les trois principales fonctions de la forêt : productive, écologique et sociale. La protéger des agressions, s'assurer d'une grande variété de paysages harmonieux pour demain, tout en maintenant une exploitation soutenue synonyme d'entretien et de développement économique, c'est sauvegarder, voire améliorer la vitalité du monde rural. La forêt joue en effet un rôle majeur dans l'aménagement du territoire départemental et représente un gisement d'emplois, non négligeable, dans les zones rurales et en montagne.

 

Voir l'image en grand La forêt méditerranéenne à base principalement de chêne vert et de chêne liège y est fortement présente et se retrouve, du fait de la déprise agricole et de l'extension urbaine, en contact direct avec les secteurs habités.

Néanmoins la filière bois du département est confrontée, depuis une quarantaine d'années, à une crise structurelle et à des crises conjoncturelles à répétition, particulièrement graves et sérieuses. Pour y faire face et à la mesure de ses moyens, le Conseil Général a mis en place au cours de ces dix dernières années, une politique forestière axée sur le soutien de l'offre et le développement de la demande.

 

Voir l'image en grand La forêt de Cerdagne et de Capcir est à majorité publique.
 

 

 

Haut de page

Une stratégie de développement durable

Cette politique s'inscrit pleinement dans la stratégie de développement durable dans laquelle s'est engagée le Conseil Général et qui poursuit les objectifs prioritaires suivants :

Recherche d'une exemplarité et d'une écoresponsabilité de l'institution départementale

  • La gestion et la protection des 2 Forêts départementales : Puig de l'estelle (215 ha) et l'Alzine (470 ha) : Application d'une gestion durable : Les 2 forêts sont écocertifiées PEFC, dotées d'un Plan d'aménagement et sont le cadre d'études régulières visant à améliorer la connaissance de leurs potentialités de production et environnementale.
  • Signature de la charte régionale sur le bois construction (développement de l'utilisation du matériau bois dans les bâtiments publics),
  • Élaboration d'un programme type pour la construction des nouveaux collèges (respect d'une proportion de bois, privilégier les bois d'origine locale,..),
  • Application du « plan bois énergie » dans les collèges : Lors du renouvellement ou de l'installation, mise en place de chaudière à bois déchiqueté,
  • Résorption de points noirs routiers présents sur les Départementales : inscrits dans une politique générale de l'amélioration de la circulation: Ex: D26, pont de Ria.

Création d'une dynamique départementale en matière de développement forestier durable

Voir l'image en grand Les plateaux d'altitude de Cerdagne et de Capcir sont bordés par une large frange forestière, à base principalement de Pin sylvestre et de Pin à crochet.

 

1/ Le développement des filières forestières

 

  • A - Soutien aux filières spécifiques :

Soutien financier et technique (fourniture de plants de la pépinière départementale)

> Filière liège :

Soutien de l'Offre
. Appui à l'Institut méditerranéen du Liège et à l'association de la subéraie catalane.
Ces structures œuvrent pour la protection et le développement de la subéraie catalane,
. Fourniture de plants de chêne liège produits à la Pépinière départementale :appui à des programmes de recherche appliquée mise en place par l'IML.
Développement de la demande
Appui à l'organisation de la manifestation Vivexpo : Biennale du liège et du chêne liège qui vise à la promotion du matériau liège dans toutes ses utilisations potentielles,

> Filière Micocoulier :

Soutien de l'Offre
Appui à la mise en place de plantation expérimentale mise en place par le CAT (fourniture de plants produits à la pépinière départementale),
Développement de la demande
Appui au CAT de Soréde (soutien financier à l'extension et à sa modernisation).

> Filière Pin à crochet :

Développement de la demande
Participation à un programme de normalisation du matériau bois porté par le Parc Naturel Régional,

  • B - Soutien à la filière bois énergie (en partenariat avec BE66)

Soutien de le l'Offre
Inciter à utiliser la ressource locale pour produire des plaquettes forestières.
. Mise en place d'une mesure d'aide pour soutenir les opérations de débardage de produits non valorisables dans les filières traditionnelles et destinés à un usage local.
. Élaboration d'un catalogue de chantiers situés dans les forêts communales, potentiellement producteurs de plaquettes forestières,
Développement de la demande

. Soutien à l'association Bois Energie 66 qui œuvre pour le développement de la filière Bois Energie dans le département. (voir ci-dessous)
. Application d'un plan bois énergie (cofinancé par l'ADEME, le CG, le CR) visant à soutenir la mise en place de chaudière bois, la création de plate forme de stockage.

 

Remarque : La filière bois énergie départementale

Développée dans le département depuis 1995, elle représente :

. + de 60 chaudières automatiques mises en service,
. Une consommation de 7 700 tonnes de bois locaux par an
. Une économie de 26 800 tonnes de CO2 et de 16 tonnes de SO2 non rejetés dans l'atmosphère,
. Une valorisation de peuplements forestiers : 200 ha de forêts locales qui, chaque année dans le cadre d'une gestion durable et de la lutte contre les incendies, sont parcourues par des opérations sylvicoles.
. La création de 68 emplois (15 directs et 53 indirects)
. Une économie annuelle de 1 000 000 €/an pour les maîtres d'ouvrage

 

Voir l'image en grand Le déchiquetage du bois brut produit de la plaquette forestière qui, après un temps de séchage (3 mois), peut être utilisé directement dans des chaufferies correspondantes.

 

2/ Soutien des propriétaires de forêt :

Forêts privés : Soutien financier au Syndicat des Forestiers Privés des PO afin qu'il puisse se doter d'un appui technique,
Forêts publiques : Soutien financier à l'association départementale des communes forestières des PO afin qu'il puisse se doter d'un appui technique.

3/ Soutien aux démarches territoriales (en partenariat avec le Pays Pyrénées Méditerranée et le Parc naturel Régional) :

En cohérence avec la Politique forestière de la Région Languedoc Roussillon, le Conseil Général soutient les actions réalisées dans le cadre des chartes forestières mises en place pour les grands massifs forestiers du département. Actuellement 3 chartes sont opérationnelles : CFT de la subéraie, CFT des Garrotxes et CFT du Vallespir.

Haut de page

Défense des Forêts Contre l’Incendie

Notre département est fortement exposé au risque Feu de Forêt. Pour cela, le Conseil Général s'est engagé depuis de nombreuses années dans une politique volontariste de prévention contre les feux de forêt dont les objectifs poursuivis sont de réduire le nombre d'incendie, minimiser la surface incendiée et encourager toutes dynamiques forestières pouvant réduire la vulnérabilité des formations forestières.

> C'est ainsi que le Conseil Général est partenaire, au coté de l'Etat, de l'UE et des autres collectivités territoriales du dispositif du Conservatoire de la Forêt Méditerranéenne (CFM), programme d'actions de prévision et de prévention, d'un montant moyen annuel de 1 300 000 € (Participation du CG à hauteur de 375 000 €) qui se décline :

- En matière de Prévention par des opérations de :
. Sensibilisation, communication, animation
. Gestion : cartographie, concertation
. Mise en place d'aménagement : Coupures, améliorations de pistes DFCI, point d'eau, brulages dirigés, Tour de guet,

- En matière de Prévision par la mise en place d'un dispositif estival de prévision (météo, patrouilles, surveillance...)

> Par ailleurs, le Conseil Général a initié avec la Généralitat de Catalunya, un programme de coopération transfrontalier en matière de prévention contre les incendies de forêts, centré sur le massif des Albères. D'un montant global de 1 200 000 €, ce programme de coopération, intitulé PRINCALB, prévoit, au cours des 3 prochaines années, la mise en place d'équipements de prévention de part et d'autre la frontière du massif des Albères.

> D'autre part, le Conseil général applique, le long des voies départementales sensibles, des débroussaillages de bord de route afin de pouvoir les sécuriser lors de sinistre.

> Le Conseil Général est membre de l'Entente pour la Forêt Méditerranéenne qui est un établissement public dont les principales missions sont l'information du public, la formation des responsables et l'expérimentation en matière de prévention et de lutte contre les incendies de forêts.

 

Résumé :

La forêt joue un rôle majeur dans l'aménagement du territoire départemental. Elle représente un gisement d'emplois, non négligeable, dans les zones rurales et en montagne.

Par ailleurs, la gestion et la protection des forêts, ont un impact sur les changements climatiques en réduisant les émissions de GES et en permettant le stockage de carbone. En effet :

. la filière « bois énergie », participe à la limitation du déstockage du carbone fossile (principale source de GES) en se substituant à leur utilisation,
. la filière « bois construction » participe à la capitalisation du carbone dans les produits bois,
. la filière forestière au sens large participe, par l'application d'une gestion forestière, à la capitalisation du carbone dans les arbres
. la filière « prévention incendie », participe à la préservation du stock carbone piégé dans les formations forestières exposées.

Chaque année et depuis une dizaine d'années, le département apporte plus de 700 000 € consacrés à la protection et à la valorisation directe et indirecte de nos forêts.

 

Voir l'image en grand L'incendie reste un destructeur de paysages, de biens et d'écosystèmes naturels.

En savoir plus sur la prévention contre les incendies dans le département

Haut de page

Les 2 forêts départementales

 Le Conseil Général est propriétaire de deux forêts départementales:

  • La Forêt du Puig de l'Estelle est située sur le territoire des communes d'Arles sur Tech et de St Laurent de Cerdans. Cette forêt, d'une surface totale de 214,2 ha, est principalement composée d'un taillis de châtaigniers, d'une futaie de chênes pubescents et de pins laricios:

 

Voir l'image en grand Voir l'image en grand

  • La Forêt du mas de l'Alzine est située sur le territoire de la commune de Tautavel. Elle a été acquise en 1930 (délibération du 3 octobre 1929) avec objectif d'améliorer le couvert forestier du bassin hydrographique de Verdouble et de l'Agly Ce domaine couvre 468 ha dont 88 ha sont principalement à l'état de futaie résineuse et le les 380 ha restants à l'état de garrigue semi boisée. Pour en savoir plus. Pour en savoir plus

Voir l'image en grand Voir l'image en grand

 

Depuis le 31 juillet 2006, le Conseil général adhère pour les 2 forêts à la politique de qualité de gestion forestière durable définie par PEFC (système d'écocertification)

 

 

Pyrénées Orientales : l'accent catalan de la république française
Le Département des Pyrénées-Orientales

24, quai Sadi Carnot
66009 - Perpignan Cedex

Tél. 04 68 85 85 85
Nous contacter