Accueil  >  Découvrir le Département  >  Gérer les ressources en eau  >  Les canaux d'irrigation

Outils utilisateur Diminuer la taille de la policeAugmenter la taille de la policeChanger le contraste Supprimer la personnalisation Imprimer Facebook

Les canaux d'irrigation

Les canaux d'irrigation datent du début du Moyen-Age, les catalans se sont organisés pour irriguer leurs terres. Des canaux, dérivant l'eau des rivières ont été aménagés. Ces canaux ont d'abord été la propriété des seigneurs qui accordaient des concessions aux meuniers et aux agriculteurs, l'usage de l'eau étant réglementé par la puissance publique. Progressivement, suite à l'abollition de la féodalité, les canaux sont devenus la propriété des tenanciers, déjà constitués en asssociation, afin de les entretenir. Ces associations syndicales autorisées par la préfecture (ASA) sont aujourd'hui régies par la loi du 21 juin 1965 et l'Ordonnance du 1er juillet 2004.

Au début du XXème siècle, on comptait 400 ASA gérantes de plus de 5 000 Km de canaux pour l'irrigation de 30 000 hectares.

Aujourd'hui, il existe environ 220 ASA, ce qui représente 3 000 km de canaux principaux et 30 000 ha irrigués (dont 6 000 ha en irrigation sous-pression) : arboriculture, maraîchage, fourrage et viticulture.

Fonctionnement des canaux

En règle générale, chaque canal dispose d'un droit d'eau. L'eau dérivée de la rivière à partir d'une prise d'eau est amenée par le canal principal.

  • En irrigation gravitaire

Cette eau est répartie entre les branches secondaires (les agouilles) pour desservir les différentes parcelles. Ce système rustique est le moins cher et le plus courant sur le département. Il induit une consommation d'eau importante puisqu'une partie de l'eau utilisée ne va pas directivement au pied des cultures. Aussi, des tours d'eau sont régulièrement mis en place pour parvenir à satisfaire l'ensemble des utilisateurs.

 

  • En irrigation sous pression

L'eau est directement pompée dans le canal principal et dessert les parcelles via un réseau d'irrigation par goutte à goutte. En goutte à goutte, l'eau est directement amenée aux plantes. Ainsi 100% de l'eau utilisée est efficace puisqu'il n'y a pas de perte. Cela constitue en outre une économie de main d'oeuvre.

haut de page

Le saviez-vous ?

  • En vue de satisfaire les besoins des milieux aquatiques et l'ensemble des usages, les débits prélevés dans les cours d'eau sont strictement réglementés. En effet, a minima 1/10 du débit moyen annuel de la rivière (ou le débit minimum biologique si celui ci est supérieur) doit être laissé dans le cours d'eau.

  • Dans le département des Pyrénées-Orientales, des études sur les volumes prélevables ont été conduites sur tous les bassins versants du département par l'Agence de l'Eau RMC pour le compte de l'Etat. Ces études ont défini, en fonction des périodes de l'année, quelle est la ressource potentiellement prélevable pour maintenir les cours d'eau dans un état écologique satisfaisant.
    En période estivale, quand les besoins sont les plus importants, il est parfois difficile de concilier préservation des milieux et prélèvements. En tout état de cause, les PGRE (Plan de Gestion de la Ressource en Eau), élaborés dans chaque bassin versant, devront permettre de maintenir un équilibre entre les besoins des milieux aquatiques et les besoins des différents usages.

haut de page

Qu'est ce qu'une ASA ?

Une Association Syndicale Autorisée est une personne morale qui regroupe des propriétaires de biens immobiliers voisins, pour la réalisation d'aménagements spécifiques ou leur entretien, tel que la création et l'entretien de voiries privées, de canaux d'irrigation, de digues contre les inondations.

Attention au terme d'association : ces structures sont sans rapport avec les associations de la loi de 1901.

L'ASA s'organise et fonctionne en vertu des dispositions qu'elle a fixé dans ses propres statuts (son objet). Les statuts sont établis par les membres la composant.

L'ASA est un Etablissement Public à caractère Administratif (EPA) qui constitue une personne morale de droit public :

  • Chargée d'exercer à la place de l'Etat, sous son contrôle, ses prérogatives de puissance publique (pouvoir d'expropriation, contrôle et assermentation du personnel possible, respect de son droit de propriété).
  • Non rattaché à une collectivité territoriale (seule tutelle de l'Etat).

En contrepartie, l'ASA a un devoir de gestion d'un service public :

  • Continuité du service.
  • Egalité de traitement des usagers (en avantage et en charges).
  • Les ouvrages réalisés par l'ASA deviennent sa propriété et sont du domaine public (inaliénable et imprescriptible).

 

haut de page

Contact

Direction Ingénierie
Territoriale et Relations
Aux Communes
Service Barrages-hydraulique

Hôtel du Département
24 quai Sadi Carnot
BP 906
66906 Perpignan cedex
Tel. 04 68 85 85 85

Contact :
Magali ROUGE
Tél : 04 68 85 82 30

Partenaire

Chambre d'Agriculture du Roussillon
Mission Canaux
Tél : 04 68 35 74 00

Pyrénées Orientales : l'accent catalan de la république française
Conseil Départemental
des Pyrénées-Orientales


24, quai Sadi Carnot
66906 - Perpignan Cedex

Tél. 04 68 85 85 85
Nous contacter