Accueil  >  Découvrir le Département  >  Partir à la rencontre du Patrimoine Catalan  >  Centre de Conservation et de Restauration du Patrimoine (CCRP)  >  Plan Objet 66

Outils utilisateur Diminuer la taille de la policeAugmenter la taille de la policeChanger le contraste Supprimer la personnalisation Imprimer Facebook

Le Plan-Objet 66

Un programme unique et innovant

Depuis 2002, le Centre de Conservation et de Restauration du Patrimoine du Conseil Général, en partenariat avec la DRAC Languedoc-Roussillon, a initié le projet : « Plan-Objet 66 ».
Subventionné depuis 2005 par la Région Languedoc-Roussillon, le Plan-Objet 66 est un programme innovant qui permet de mener dans un même mouvement les actions nécessaires à la conservation in situ du mobilier religieux et à la sensibilisation du public.
Le Plan-Objet 66 est mis en œuvre de façon méthodique sur le territoire, commune par commune, édifice par édifice.

Le Plan-Objet 66 se déroule en deux phases :
- Phase 1 : Recensement (description des oeuvres et campagne photographique) et bilan sanitaire (évaluation sanitaire des bâtiments et du mobilier) sur le terrain. Cette étape est précédée d'un travail de recherche documentaire sur les objets (documents d'archive, articles, enquêtes orales).
A l'issu de cette première étape, un dossier d'inventaire complet des oeuvres est remis à la commune propriétaire et à la paroisse affectataire, accompagné de préconisations de traitements et leurs urgences.
- Phase 2 : Actions de conservation (préventive, curative, sécurisation) et suivi (conseils aux propriétaires et gestionnaires des édifices, formation à la conservation préventive). Les interventions de conservation réalisées dans le cadre du Plan-Objet 66 sont gratuites pour les communes.

L'ensemble des informations recueillies et des interventions pratiquées, est saisi sur une base de données départementale.

 

Les actions de conservation

La conservation préventive :

La conservation préventive consiste en une série d'actions menées sur un objet ou encore sur son environnement, pour prévenir les dégradations. Il s'agit de faire le bilan des causes d'altération en cours et anticiper les risques possibles.
La conservation préventive concerne toutes les personnes qui côtoient le patrimoine ; l'entretien courant de l'édifice, de son mobilier, sa sécurisation, étant l'affaire de tous.

Quelles actions mener ?

- Améliorer l'environnement des objets (assainir le bâtiment, protéger contre des catastrophes potentielles, type inondation).
- Protéger contre le vol et le vandalisme (surveillance, grilles aux fenêtres, alarmes, fixation des statues).
- Diminuer les risques liés au feu (gestion et surveillance des bougies, réfection des réseaux électriques vétustes).
- Améliorer le climat en limitant les variations et les excès de température ou d'humidité relative (isolation du bâtiment, choix d'un chauffage adapté, lutte contre les problèmes d'humidité).
- Informer pour éviter les actions inadaptées sur les objets, type repeints, nettoyages drastiques ou trop répétés, mauvaises manipulations, restaurations par des non spécialistes.
- Améliorer dans les sacristies le rangement des textiles, des livres, de l'orfèvrerie (assainir les meubles, remplacer des matériaux nocifs directement au contact des objets, informer les personnes sur les dégradations et les bons gestes).
- Mettre en place une surveillance et un entretien régulier des bâtiments et du mobilier.

 

La conservation curative :

La conservation curative comprend toutes les actions destinées à stopper les altérations en cours. Souvent peu visibles, les traitements de conservation curative sont indispensables et permettent de prolonger la vie d'un objet.
La conservation curative précède la restauration puisque cette dernière se préoccupe davantage de questions d'esthétique et de meilleure lisibilité d'une oeuvre.

Quelques types de traitements ?

- Le dépoussiérage : retrait de la poussière sur les objets, des gravats accumulés au revers des retables. Régulièrement effectué, le dépoussiérage devient une mesure préventive.
- Le traitement insecticide : l'éradication des insectes peut se faire par pulvérisations d'un produit liquide, par application de gel ou par anoxie (système de confinement de l'objet et de retrait de l'oxygène.
- Le traitement fongicide : par badigeon ou par pulvérisations, ce traitement permet d'éliminer les champignons et les moisissures.
- La consolidation des bois (sculpture, châssis d'une toile) par l'emploi de résine (injection ou imprégnation).
- Le refixage de la couche picturale qui se soulève, s'écaille et tombe.
- La reprise de la tension de la toile.


Les interventions de conservation sont gratuites pour les communes ; ces prestations sont financées par le Conseil Général des Pyrénées Orientales, la Région et la DRAC Languedoc-Roussillon.

L'ensemble des informations recueillies et des interventions pratiquées, est saisi sur une base de données départementale.

Haut de page

Contact

Direction du Patrimoine et de la Catalanité
Maison de la Catalanité, de la Culture et du Patrimoine
11 rue Bastion Saint Dominique
66000 Perpignan
Tel :  04 68 08 29 30

Centre de Conservation et de Restauration du Patrimoine
150 avenue de Milan
Zone St Charles
66000 Perpignan
Tel. 04 68 85 89 40
Fax. 04 68 54 45 61

Responsable
Jean-Bernard MATHON

Quelques chiffres

  • 11605 objets recensés
  • 8346 objets diagnostiqués
  • 3058 œuvres traitées en conservation curative
  • 38143 clichés numériques
  • 2675 fiches documentaires
  • 1217 fiches de dépouillement d'archive
Pyrénées Orientales : l'accent catalan de la république française
Le Département des Pyrénées-Orientales

24, quai Sadi Carnot
66009 - Perpignan Cedex

Tél. 04 68 85 85 85
Nous contacter