Accueil  >  Etre Solidaire  >  Lutter contre les Violences faites aux Femmes

Outils utilisateur Diminuer la taille de la policeAugmenter la taille de la policeChanger le contraste Supprimer la personnalisation Imprimer Facebook

Lutter contre les Violences faites aux Femmes

Questionnaire sur la prostitution des jeunes en Languedoc Roussillon

Voir l'image en grandAmicale du Nid La Babotte

L’association Amicale du Nid La Babotte propose un accompagnement social global aux personnes en situation de prostitution ainsi que des actions de prévention des risques prostitutionnels en direction des jeunes depuis de nombreuses années.

Dans le cadre de son programme d’animations de prévention à destination des jeunes du Languedoc-Roussillon et des actions de ses travailleurs sociaux, l’association Amicale Du Nid-La Babotte a constaté que la prostitution des jeunes est une réalité dans la région même si aucune statistique fiable ne permet d’en évaluer l’ampleur.
Partant de ce constat, l’Amicale Du Nid-La Babotte, en partenariat avec la Direction Générale de la Cohésion Sociale du Languedoc-Roussillon, la Délégation Régionale aux droits des femmes et à l’égalité et le Rectorat de l’Académie de Montpellier, a souhaité mener un Diagnostic régional afin de mesurer plus précisément la réalité de ce phénomène mais aussi d’en comprendre mieux les mécanismes.

Ce questionnaire individuel et confidentiel, à destination des acteurs et des actrices du Languedoc-Roussillon rencontrant des personnes âgées de 12 à 25 ans dans le cadre de leurs activités professionnelles ou bénévoles, constitue la première étape du Diagnostic régional sur la prostitution des jeunes.

Le questionnaire est d’une durée de 15-20 minutes environ. Il est totalement anonyme et ne permet pas de repérer l’établissement.

Répondre au questionnaire en ligne : cliquer ici

Lutte contre les violences faites aux femmes : l'implication des entreprises

"L'implication des entreprises dana la lutte contre les violences faites aux femmes" (FACE / CARVE)
Simon Miclet, Margot Molenda-Pruvost & Lisa Rodriguez

La violence faite aux femmes, d’origine professionnelle ou domestique, est un fléau mondial qui n’épargne pas l’Union Européenne : 50% des femmes en Europe déclarent avoir déjà subi des violences selon l’Organisation des Nations Unies. Concernant les violences domestiques, l’entreprise est l’un des seuls environnements dans lequel la femme n’est pas avec son compagnon. Les entreprises peuvent ainsi jouer un rôle central dans la lutte contre ce phénomène. Concernant, les violences professionnelles telles que le harcèlement se produisant au sein même du lieu de travail, l’entreprise doit prendre conscience de son rôle et de la nécessité d’une politique concrète de lutte contre ces violences.

La fondation FACE a ainsi réalisé une étude nationale sur cette thématique, première étape d'un projet à plus grande échelle, dont notamment la diffusion de 5 études européennes, ainsi que la production d'une guide de bonnes pratiques dont la restitution aura lieu en 2016 à Bruxelles.

Télécharger l'étude nationale : cliquer ici

Les cyberviolences sexistes et sexuelles

Voir l'image en grandLes cyberviolences sexistes et sexuelles : mieux les connaître, mieux les prévenir
Publication, ORVF, Centre Hubertine Auclert (2014)

Actes du colloque organisé par le Centre Hubertine Auclert qui s'est tenu le 25 novembre 2014 dans l'hémicyle du Conseil régional d'Ile-de-France.

Public ciblé : collèges, lycées, enseignant-e-s/personnels encadrants scolaires ou périscolaires, professionnel-le-s (services sociaux, santé, emploi, collectivités locales, services de l’État, associations, entreprises, etc.)

Télécharger la publication : cliquer ici

Campagne de sensibilisation "Sexe sans consentement = agression sexuelle"

A l'occasion de la Journée internationale pour les droits des femmes 2015, le Planning Familial 66 lance une campagne de sensibilisation sur la thématique "Sexe sans consentement = agression sexuelle". 

Alors que les violences sexuelles restent nombreuses et taboues, l'objectif de cette campagne est de faire prendre conscience que tout rapport sexuel sans consentement est un viol.

Contact et renseignements :

  • Planning Familial 66 : 04 68 51 09 68
  • Violences Femmes Info : 39 19 


Télécharger l'affiche : Cliquer ici

Dépliant "Violences au sein du couple : la loi avance"

Ce dépliant d’information a été élaboré par le Ministère des Droits des femmes à l’occasion de la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes du 25 novembre 2014. Il a été réalisé dans le cadre d’un appel à projets de la Commission européenne visant à soutenir des actions de lutte contre les violences faites aux femmes (PROGRESS).

Télécharger le dépliant : cliquer ici

Guide "Le harcèlement sexuel dans l'enseignement supérieur et la recherche"

Le Harcèlement sexuel dans l'enseignement supérieur et la recherche : guide pratique pour s'informer et se défendre.
CLASCHES, 2014.

Télécharger le guide : cliquer ici

Violences sexuelles : "Elisa", des outils conçus pour les professionnels.lles

ELISA : des outils pédagogiques à destination des professionnels.lles
MIPROF (2014)
Ce kit de formation se compose d’un court-métrage « Elisa » et d’un livret d’accompagnement. Leur utilisation dans le cadre de la formation initiale et continue est libre de droits sous réserve de la gratuité de cette action.
Le court métrage, d’une durée totale de 15 minutes, porte sur l’impact du questionnement systématique sur la femme victime de violences sexuelles. Cette pratique professionnelle améliore le diagnostic, la prise en charge et l’orientation par le-la professionnel-le.

Télécharger le court-métrage : cliquer ici
Télécharger le guide d'accompagnement : cliquer ici

"Ligne de protection" : un court métrage sur le dispositif portable d'alerte

Réalisé par le Conseil Départemental de la Seine-Saint-Denis, "Ligne de Protection" est un court-métrage de sensibilisation sur le téléphone portable d'alerte pour protéger les femmes en très grand danger. Après 5 ans d’expérimentation, ce dispositif a été généralisé à toute la France.

Réalisation : Virginie Kahn
Durée : 7,18 mn
Visionner le film : cliquer ici

28 novembre 2014 : Rencontre "Violences conjugales : le rôle des professionnels"

Voir l'image en grand

 Le Conseil Général et ses partenaires ont organisé le vendredi 28 novembre 2014 et dans le cadre de l'Observatoire Départemental des Violences Envers les Femmes 66, une rencontre sur le thème "Violences conjugales : le rôle des professionnels". Cette séquence d'information s'adressait à l'ensemble des professionnels susceptibles de rencontrer, dans le cadre de leur fonction, des femmes victimes de violences (travailleurs sociaux et médico-sociaux, corps médical, police et gendarmerie, justice, etc.).


Programme et déroulé de la journée :

  • 13h30 : ACCUEIL CAFE

  • 14h00 : OUVERTURE DES TRAVAUX
    Par Hermeline Malherbe, Présidente du Conseil Général 66

  • 14h15 : DIFFUSION DU COURT-MÉTRAGE « ANNA »
    Ce court-métrage, réalisé par d'Une Oreille à l'Autre en partenariat avec la Mission interministérielle pour la Protection des Femmes contre les violences et la Lutte contre la traite des êtres humains (MIPROF), a été conçu afin de témoigner de l'importance du repérage et de la prise en charge des professionnels dans la lutte contre les violences faites aux femmes.

  • 14h30 : « L'ACCOMPAGNEMENT PAR LES PROFESSIONNEL-LE-S DES FEMMES VICTIMES DE VIOLENCES CONJUGALES ET LES OUTILS DISPONIBLES»
    - Les violences conjugales : de quoi parle -t-on ?
    - Le repérage et l'accompagnement des femmes victimes de violences : méthodes et outils.
    Par Sylvie Raviart, conseillère conjugale, planification familiale Conseil général de Seine Saint-Denis, service de PMI à Noisy le Grand (93), et Christine Leverrier, conseillère conjugale, coordinatrice des centres municipaux de planification familiale à Saint-Denis (93).

  • 15h15 : ÉCHANGES AVEC LA SALLE

  • 15h30 : « VIOLENCES CONJUGALES : LE CADRE JURIDIQUE ET LE SECRET PROFESSIONNEL »
    - Dans quel cadre de loi le secret professionnel s'inscrit-t-il ?
    Par Marie-Odile Grilhot-Besnard, formatrice IRTS - Docteure en droit social et auteure de « Le secret professionnel : droit, déontologie et pratiques » (ESF Éditeur,2013)
    - Entre secret et circulation des informations, quel rôle et quelle intervention pour les professionnels.lles ?
    Par Laurent Puech, assistant social en gendarmerie - Formateur à l'intervention en contexte de violences conjugales – Ancien Président de l'Association Nationale desAssistants de Service Social (ANAS) - Auteur du site « Secretpro.fr »

  • 16h15 : ÉCHANGES AVEC LA SALLE

  • 16h45 : CLÔTURE DES TRAVAUX

 

Documents en téléchargement :

Liens vers les outils et guides présentés par Mmes Raviart et Leverrier, conseillères conjugales en Seine-Saint-Denis : cliquer ici
Livret d'accompagnement du film "Anna" (film disponible ci-dessous) : cliquer ici
Document d'appui à l'intervention de Mme Grilhot-Besnard, Docteure en droit social : cliquer ici

Intervention de M. Puech, assistant social en gendarmerie et auteur du site "secretpro.fr" : cliquer ici
Lien direct vers le site "secretpro.fr" : cliquer ici

Court-métrage "Anna"

Ce court-métrage, réalisé par d'Une Oreille à l'Autre en partenariat avec la Mission interministérielle pour la Protection des Femmes contre les violences et la Lutte contre la traite des êtres humains (MIPROF), a été conçu afin de témoigner de l'importance du repérage et de la prise en charge des professionnels dans la lutte contre les violences faites aux femmes.

Pour visionner le film : cliquer ici

Mémoire traumatique et victimologie

L'association Mémoire Traumatique et Victimologie, créée en 2009 conformément à la loi de 1901, est une association d'intérêt général pour la formation, l'information et la recherche sur les conséquences psychotraumatiques des violences. Elle a pour but d'améliorer l'identification, la protection et la prise en charge des victimes de violences par une meilleure information du public et par la formation des professionnels impliqués, d'améliorer leur orientation et leur accès à des soins spécialisés de qualité, et aussi d'améliorer la connaissance et compréhension des conséquences des violences, dans l'optique de lutter contre toutes les violences et d'améliorer leur prévention.
Lien vers le site : cliquer ici

Brochures téléchargeables :

  1. Brochure information sur les violences : cliquer ici
  2. Brochure pour les mineurs.es : cliquer ici
  3. Brochure pour les jeunes adultes : cliquer ici
  4. Fiche à destination de l'entourage des victimes : cliquer ici
  5. Brochure accueil et accompagnement des victimes de violences : cliquer ici
  6. Brochure "les 20 incontournables du soin des victimes de violences" : cliquer ici



Plan d'action national contre la traite des êtes humains (2014-2016)

Ce plan a été présenté le 14 mai 2014 en Conseil des Ministres par Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des Femmes, de la Ville, de la Jeunesse et des sports.
Télécharger le Plan : cliquer ici

6 films d'animation contre les violences faites aux femmes

Natacha Henry / Production Libres Terres de Femmes

L'association Libres Terres de Femmes a réalisé en 2014 six films d'animation sur le dépôt de plainte, l'ordonnance de protection, la reprise de confiance en soi, le viol conjugal, les violences psychologiques, les violences conjugales, la grossesse et les enfants. Concrets et instructifs, ils se déclinent chacun en 9 langues.

Pour les visionner : cliquer ici

0800 200 200 : un numéro contre le cyberharcèlement

Association e-Enfance / Net Ecoute
La mission de l'assocation est de permettre aux enfants et adolescents de se servir des nouvelles technologies de communication (Internet, téléphone mobile, jeux en réseau) avec un maximum de sécurité. e-Enfance, association reconnue d'utilité publique créée en 2005, se positionne clairement en faveur des nouvelles technologies, considérant qu’Internet tout comme le téléphone portable sont les outils d’une nouvelle forme de socialisation, d’échanges et d'accès au savoir indispensables pour les enfants d’aujourd’hui.

Cependant, les parents souvent inquiets dans ce domaine, ont tendance à réagir de façon extrême : soit ils laissent toute liberté à leurs enfants en ignorant ce qu’ils font sur leur écran, soit au contraire, ils enlèvent le portable ou débranchent Internet dès le premier problème. C’est pourquoi e-Enfance tout en ayant un rôle de sensibilisation sur les risques d’Internet vis-à-vis des enfants, a aussi pour vocation de conseiller les parents afin de leur permettre d’exercer une autorité en tant que « cyberparent ».

Contact : n° 0800 200 200
ou par mail, chat ou skype sur www.netecoute.fr

Mutilations sexuelles féminines : un crime puni par la loi

Ministère des Affaires Sociales, de la Santé et des Droits des Femmes
MIPROF

Ce document réunit les informations nécessaires à toute personne craignant d'être victime ou étant proche d'une femme menacée de mutilations sexuelles : ce que dit la loi, les instances et/ou assocations à contacter, les données chiffrées, les idées reçues,...).
Dépliant 8 pages.

Télécharger le document : cliquer ici

Mariage forcé : un site et un numéro national dédiés

Site d'information et de prévention des mariages forcés.
Contacts et renseignements :
Numéro d'appel national : 06 75 23 08 19
www.mariageforce.fr
mariageforce@gmail.com

Alerter sur les risques d'excision ou de mariage forcé / Défenseur des droits

Saisi des risques d'excision/mariage forcé dont peuvent être victimes certaines jeunes filles, le Défenseur des droits, au titre de sa mission de défense des enfants, a élaboré, avec les représentants des principaux centres des vaccinations internationales et de la Société de médecine des voyages, un document qui précise la conduite à tenir lorsque de telles suspicions existent. Il rappelle que l’accueil de fillettes et d’adolescentes au centre des vaccinations internationales peut donner lieu à la transmission d’une information préoccupante à la Cellule départementale de Recueil de traitement et d’évaluation de l’Information Préoccupante (CRIP) ou à un signalement au Procureur de la République.

Télécharger le document : cliquer ici

Mariage forcé: des outils d'accompagnement des filles et jeunes femmes en danger

Observatoire des violences envers les femmes de Seine-Saint-Denis
Face au danger de mariage forcé, les jeunes femmes doivent pouvoir trouver l’aide de professionnel-le-s sensiblisé-e-s et formé-e-s. Savoir qu’elles peuvent être protégées leur permet de libérer la parole. Briser le silence des femmes contraintes au mariage, faciliter leur démarche juridique, et poursuivre l’étude sur les signalements : une action globale menée par l’Observatoire 93 pour la liberté des femmes à écrire leur histoire.

Télécharger le guide d'accompagnement des filles et jeunes femmes en danger de mariage forcé : cliquer ici
Télécharger la brochure d'information à destination des filles et jeunes femmes en danger de mariage forcé : cliquer ici

"Le mariage forcé"

Pièce conçue et réalisée par les élèves du lycée Sabatier de Bobigny.
Présenté par l'Observatoire départemental des violences envers les femmes de Seine-Saint-Denis et le Comité départemental de la prévention des agressions sexuelles et de la maltraitance. Coproduit par le Conseil Général 93 et la ville de Bobigny.
Réalisation : Stéphane Gatti
Producteur exécutif : La Parole Errante (01 48 70 00 76).
Synopsis :
C'est l'histoire d'une famille vivant en banlieue parisienne et qui veut marier sa fille de 17 ans selon les coutumes de son pays, en lui imposant un mari... L'histoire commence chez les parents de Maryama."

DVD disponible en prêt. Pour toute demande, contactez le 04 68 85 86 07 ou celine.florimond@cg66.fr

Enquête sur les violences faites aux femmes, réalisée à l'échelle européenne

Cette enquête de la FRA est la première du genre à porter sur la violence à l’égard des femmes dans les 28 États membres de l’Union européenne (UE). Dans le cadre d’entretiens, 42 000 femmes issues de l’UE ont été interrogées sur leurs expériences de violences physiques, sexuelles ou psychologiques, perpétrées notamment par un(e) partenaire intime (« violence domestique »). D’autres sujets sont également abordés, tels que les expériences en matière de traque furtive, de harcèlement sexuel, de violences pendant l’enfance, et le rôle joué par les nouvelles technologies dans les abus subis. Sur la base des résultats détaillés, la FRA suggère des voies à suivre comme éléments de réponse dans différents domaines pour une intervention s’étendant au-delà du droit pénal, dans les secteurs de l’emploi, de la santé et des nouvelles technologies.

Télécharger l'enquête : cliquer ici

Ouvrage "Du visible à l'invisible : prostitution et effets-frontières"

Voir l'image en grandDu visible à l'invisible : prostitution et effets-frontières
Vécus, usages sociaux et représentations dans l'espace catalan transfrontalier
Sophie Alavarguez (dir.), Aude Harlé, Lise Jacquez et Yoshée de Fisser, mai 2013
Baixas, Balzac Éditeur, collection l'Univers des discours (287 p.).

A l'initiative du Conseil Général des Pyrénées-orientales et de la Région Languedoc-Roussillon, cette étude a été réalisée suite à un constat édifiant : de par l'ampleur du phénomène et sa banalisation, la prostitution transfrontalière peut avoir de lourdes répercussions sur la construction de la sexualité des jeunes du département des Pyrénées-orientales.

A partir de ce constat et avant de mettre en œuvre des actions concrètes et adéquates, il s'est agi dans un premier temps de vérifier, puis d'identifier les effets et la connaissance de la prostitution sur les jeunes du département des Pyrénées-orientales. Cette étude comprend donc, d'une part, des enquêtes de terrain à la Jonquera et d'autre part, des entretiens auprès des jeunes du département, ainsi que de professionnels.lles intervenant en matière d'éducation à la sexualité.

L'étude montre que l'activité de prostitution située à la Jonquera contribue à l'émergence de modèles axés sur des stéréotypes sexués, et basés sur des conduites sexuelles « performantes » qui affectent les jeunes dans leur développement. Ce constat, basé sur un travail de grande qualité et sur une période d'un an, va ainsi permettre de renforcer les actions de sensibilisation, de prévention et de responsabilisation auprès des jeunes du département sur la question de la prostitution, mais également autour de la sexualité.

Lire la suite de la synthèse : cliquer ici
Commander l'ouvrage : cliquer ici
Audition des auteures de l’étude par la délégation aux droits des femmes de l’Assemblée nationale le 5 décembre 2012 : cliquer ici

"De l'Ombre à la Lumière", une exposition disponible maintenant et gratuitement

Dans le cadre de la Semaine des Droits des Femmes organisée par le Conseil Général en mars 2013, des étudiantes en formation de Conseillère en Économie Sociale et Familiale du Lycée Jean Lurçat ont présenté, en partenariat avec l'APEX, une exposition intitulée « De L'ombre à la Lumière ».

Cette exposition, qui s'est tenue à la Maison Sociale de Proximité Perpignan Sud du 4 au 29 mars 2013 (vernissage le 4 mars), est le fruit d'une réflexion commune et d'un partage entre les étudiantes et  les femmes fréquentant l’Escale, lieu ressource pour les personnes en prise avec les violences conjugales.
    
L'exposition « De l'ombre à la lumière » permet de montrer  le cycle des violences, leurs impacts sur les membres de la famille et  surtout le ressenti des victimes.
    
Les auteures ont choisi de présenter la violence sous toutes ses formes et ont délibérément décidé de ne pas présenter d'images « explosives ». La violence n'est pas toujours vue ou entendue, elle peut être dissimulée...

Après le succès rencontré en mars dernier auprès du public, cette exposition est aujourd'hui itinérante et sillonne l'ensemble du territoire des Pyrénées Orientales, afin qu'elle puisse être présentée, vue et commentée par le plus grand nombre.
    
Les panneaux de l'exposition « De l'Ombre à la Lumière » sont donc disponibles dès aujourd'hui, gratuitement, et une présentation du projet pourra être assurée lors d'une séquence par un membre de l'équipe d'APEX et d'une femme ayant participé à l'élaboration de l'exposition.

 

Contact et renseignements : 04 68 85 86 07 / celine.florimond@cg66.fr

Exposition sur les violences conjugales

Exposition réalisée et proposée par l'association Mix-Cité Rennes.
Télécharger l'exposition : cliquer ici

Webdoc "Elles racontent pour que ça compte", Equilibres et Populations

Equilibres et Populations
Synopsis :
"Elles racontent pour que ça compte : paroles de jeunes Africaines" donne à entendre la voix de celles qui trop souvent sont sans voix.
Chacune a une histoire. Elles ont entre 14 et 18 ans et d’habitude, personne ne les écoute. Il n’y aurait d’ailleurs rien à entendre, même en tendant l’oreille : ces jeunes filles, étouffées par la pression sociale, ne s’expriment jamais. Voici quinze récits de vie pour rompre le silence. Ils vous sont contés par quinze jeunes filles béninoises, burkinabè ou nigériennes qui se souviennent de leur enfance, lèvent le voile sur leurs conditions de vie et partagent leurs aspirations.
Leurs cas ne sont malheureusement pas isolés. Car, au-delà de chaque spécificité personnelle, un schéma récurrent se dessine. Ces jeunes filles sont confrontées à la pauvreté et à la discrimination. Non légitimes pour faire valoir leurs droits et leur intégrité, et dépourvues d’accès à l’information et aux services de prévention, de protection et de soins, elles sont victimes de viols et de divers abus, parfois quotidiens. Elles n’ont pas accès à la scolarité et peuvent difficilement acquérir une autonomie socioprofessionnelle ou économique. Elles ont des enfants trop tôt et trop rapprochés, souvent non désirés. Elles n’ont pas les moyens de protéger leur santé et courent notamment des risques importants de mourir en couches ou de contracter le VIH...

Pour accéder au webdoc : cliquer ici

Chiffres clés

En France...

 

  • 118 femmes sont décédées en 2014, victimes de leur compagnon ou de leur ex-compagnon. En moyenne, une femme décède tous les 3 jours sous les coups de son compagnon. 7 enfants sont également décédés concomitamment à l’homicide de leur père ou de leur mère. 25 hommes sont par ailleurs décédés, victimes de leur compagne, compagnon ou ex-compagne, 5 étant eux-mêmes auteurs de violences (source : site Ministère des Affaires Sociales).

  • Les femmes sont les principales victimes des violences sexuelles : de 75 % à 95 % (source : ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes - Chiffres-clés 2015).
  • Les faits de violences ayant entraîné la mort ont lieu au domicile dans 98,4 % des cas (source : INSEE).
  • En moyenne, chaque année, 1,2 % des femmes de 18-59 ans (soit 210 000 femmes) sont victimes de  violences conjugales, qu'elles soient physiques ou sexuelles. Des violences qui, le plus souvent, sont répétées (source : Observatoire national des violences faites aux femmes). 
  • Une femme sur dix a été victime de violences conjugales en France au cours des 12 derniers mois (source : dossier de presse du déplacement du premier Ministre à Evreux, mai 2013).
  • Dans près de 70 % des cas, les actes de violences se déroulent sous le regard des enfants (source : stop-violences-femmes.gouv.fr).
  • 16 % des femmes déclarent avoir subi des rapports forcés ou des tentatives de rapports forcés au cours de leur vie (source : stop-violences-femmes.gouv.fr)
  • En moyenne, chaque année, 84 000 femmes sont victimes de viols ou de tentatives de viols par une personne qu'elles connaissaient pour 83% d'entre elles. Seules 11% auraient porté plainte (source : Enquête « Cadre de vie et sécurité », ONDRP-INSEE).
  • Une victime sur 6 de violences conjugales déclare avoir porté plainte. Une victime sur 10 de viol ou de tentative de viol porte plainte (source : Enquête « Cadre de vie et sécurité », ONDRP-INSEE).
  • Pour un tiers des femmes victimes de violences conjugales, le conjoint était sous l'emprise de l'alcool ou de la drogue au moment des faits (source : INSEE).
  • De 2006 à 2011, la part des femmes de 18-75 ans victimes de violences physiques et/ou sexuelles est supérieure à 5,5 % (source : INSEE)
  • En 2010-2011, près de 600 000 femmes ont été victimes de violences au sein même de leur ménage (source : site Ministère des Droits des Femmes).
  • Une fois sur deux, c'est le conjoint qui est l'auteur des violences envers la femme à l'intérieur du ménage. C'est même le cas trois fois sur quatre quand il s'agit de violences sexuelles (source : INSEE).

 

  

Liens utiles

Femmes victimes de violences conjugales :

Plaquette d'information à destination des femmes victimes de violences conjugales (ODVEF 66)

Protocoles départementaux / Conventions :

Convention Dispositif de Téléprotection Grave Danger (18 décembre 2015)

Convention relative au traitement des mains courantes et des procès verbaux de renseignements judiciaires en matière de violences conjugales (25 novembre 2014)

Protocole cadre pour le recueil, le traitement et l'évaluation des informations préoccupantes des victimes de violences conjugales (23 juin 2014)

Protocole départemental de prévention et de lutte contre les violences faites aux femmes (25 novembre 2013)

Associations :

APEX

CIDFF66

Mouvement Français pour le Planing Familial 66

Mouvement du Nid

Textes et documents de référence :

Instructions relatives au déploiement du dispositif de téléprotection grave danger (TGD) dans les départements

Convention sur la prévention et la lutte contre la violence á l'égard des femmes et la violence domestique (Convention d'Istanbul)


Principales mesures du plan triennal de Lutte contre les violences faites aux femmes

La lettre de l'Observatoire national des violences faites aux femmes - n°1, novembre 2013 / violences sexuelles et conjugales : combien de victimes ?

La Lettre de l'Observatoire national des violences faites aux femmes - n°2, Février 2014/ mutilations sexuelles féminines

La Lettre de l'Observatoire national des violences faites aux femmes - n°3, octobre 2014 / mariages forcés

La lettre de l'Observatoire national des violences faites aux femmes - n°4, novembre 2014 / violences conjugales et violences sexuelles

La lettre de l'Observatoire national des violences faites aux femmes - n°5, février 2015 / mutilations sexuelles féminines

La Lettre de l'Observatoire national des violences faites aux femmes - n°6, mai 2015 / violences au sein du couple et impacts sur la santé

La lettre de l'Observatoire national des violences faites aux femmes - n°7, octobre 2015 / prostitution en France : ampleur du phénomène et impact sur les personnes prostituées

La lettre de l'Observatoire national des violences faites aux femmes - n°8, nov 2015 / violences faites aux femmes : principales données

La lettre de l'Observatoire national des violences faites aux femmes - n°9, fév 2016 / mutilations sexuelles féminines

Contact

Observatoire Départemental des Violences Envers les Femmes 66
ODVEF 66
Tél : 04 68 85 86 07
Mail : odvef66@cd66.fr

Ce que dit la loi

Loi n°2010-769 du 9 juillet 2010 relative à la création d'un délit de violence psychologique et à l'ordonnance de protection

Loi n° 2012-954 du 6 août 2012 relative au harcèlement sexuel

Arrêté du 3 avril 2013

Pyrénées Orientales : l'accent catalan de la république française
Le Département des Pyrénées-Orientales

24, quai Sadi Carnot
66009 - Perpignan Cedex

Tél. 04 68 85 85 85
Nous contacter