Accueil  >  Etre Solidaire  >  Agir pour l'égalité et lutter contre les discriminations  >  Lutte contre les stéréotypes

Outils utilisateur Diminuer la taille de la policeAugmenter la taille de la policeChanger le contraste Supprimer la personnalisation Imprimer Facebook

Lutte contre les stéréotypes

Concours BUZZONS CONTRE LE SEXISME 2017, c'est reparti !

Voir l'image en grandCet événement, à l'initative de la téléweb féministe pédagogique TELEDEBOUT, a permis l'année dernière à plus de 1300 jeunes vidéastes de s'exprimer contre le sexisme. Ainsi, 120 vidéos ont été réalisées et projetées dans plusieurs sites et cinémas de France.

Ce concours national est également décliné au niveau départemental. Alors cette année, Buzzons encore plus fort !
Vous avez entre 10 et 25 ans et envie de changer le monde (ou vous êtes professeur-e, éducateur.rice, formateur.rice,...) ?
Participez, seul.e, avec votre classe ou en équipe, à  Buzzons contre le sexisme… Réalisez une vidéo de 2 à 5 minutes drôle, révoltée, déjantée, utopiste, lucide…

Vous serez accompagné-e tout au long de la réalisation de votre film par l'équipe de Télédebout et les nombreuses associations partenaires.

Calendrier du concours :

  • Pré-inscription en ligne : avant le 31 décembre 2016
  • Date limite d'envoi des films pour le concours départemental : 22 février 2017
  • Remise des prix pour le concours départemental : 8 mars 2017
  • Date limite d'envoi des vidéos pour le concours national : 15 mars 2017


Retrouvez toutes les infos sur le concours sur le site de Télédebout : cliquer ici
Pour toute information sur le concours départemental : cliquer ici
N'oubliez pas enfin de vous pré-inscrire en ligne et en quelques secondes dès maintenant : cliquer ici

Télécharger le bulletin d'inscription (jeunes) : cliquer ici
Télécharger le bulletin d'inscription (encadrants) : cliquer ici
Télécharger l'autorisation droit à l'image (mineur.e) : cliquer ici
Télécharger l'autorisation droit à l'image (majeur.e) : cliquer ici

OUTILS ET RESSOURCES POUR LUTTER CONTRE LES STEREOTYPES SEXISTES

Voici une liste - non exhautive - d'outils et de ressources qui vous permettront de repérer et décoder pour mieux déconstruire les stéréotypes sexistes que l'on peut rencontrer au travail, à l'école, à la maison... et ainsi favoriser la réflexion et les échanges pour permettre une meilleure compréhension, un plus grand respect dans la relation filles/garçons, femmes/hommes...

Vous disposez d'un outil sur la lutte contre les stéréotypes sexistes et vous souhaitez être référencé.ée ?
Contactez-nous : cliquer ici

Projet de plateforme vidéo éducative sur l'égalité des sexes : questionnaire

Voir l'image en grand
La télé web féministe Télédebout
(association V.idéaux) élabore une plateforme vidéo éducative sur l'égalité filles-garçons/femmes-hommes qui verra le jour en janvier 2017, avec le soutien de la commission des ressources numériques du Ministère de l'Education Nationale. Cette plateforme vidéo aura pour objectifs de contribuer entre autres à pallier le manque des manuels scolaires concernant les femmes et de construire ainsi une société où les filles et les garçons seront les vraies citoyennes et les vrais citoyens de demain à place égale.

La plateforme proposera des supports vidéo à montrer en classe et impulser ainsi des discussions ou des travaux divers sur ces sujets. Il s'agira de "cours vidéo" par matière (arts, éducation citoyenne, histoire, langues vivantes, lettres, philosophie, sciences, SVT, sport, ...) en lien avec les programmes scolaires et adaptés aux différents niveaux (primaire, secondaire...).

Afin de répondre au mieux aux besoins et attentes des enseignants.tes, l'association Télédebout met en ligne un questionnaire à leur attention (durée du questionnaire : 5 mn).

Répondre au questionnaire en ligne : cliquer ici
Contacter Télédebout:  www.teledebout.org

Lauréats du concours "Buzzons contre le sexisme" 2015

Le mercredi 18 mars dernier et dans le cadre des Semaines des droits des Femmes s'est tenue au Palais des Rois de Majorque la 3ème édition du concours "Buzzons contre le sexisme", en présence de Télédebout et des jeunes vidéastes catalans.

C'est en effet pas moins de 14 courts-métrages qui ont été présentés cette année ! Un grand bravo donc aux jeunes et au personnel encadrant pour leur mobilisation, ainsi  qu'au jury 2015 pour sa complète implication.

Les vidéos présentées :

01.     « Jour d'entretien d'embauche... » (Service Jeunesse CDC Aspres)
02.     « Star Wars, épisode 1 : la guerre des sexes » (ALSH Claira)
03.     « Les 11 lutteurs » (TAP Olly'Wood Thuir)
04.     « La nouvelle » (ALSH Simon Boussiron Perpignan)
05.     « Un monde.... » (PIJ Elne)
06.     « Reportage Buzzons » (ALSH Céret)
07.     « Le jeu : fille ? Garçon ? » (ALAE Pierre de Coubertin Perpignan)
08.     « Femmes à l'affiche » (PIJ Le Barcarès)
09.     « Levons notre doigt contre le sexisme ! » (École Villelongue de la Salanque)
10.     « Buzz and dance ! » (MJL Corneilla del Vercol)
11.     « Les métiers n'ont pas de sexe » (ALAE Square Platanes Perpignan)
12.     « Le fantôme du sexisme » (ALSH Céret)
13.     « Le scénario » (Collège Pons Perpignan / AFEV)
14.     « Des hommes et des femmes » (ALAE Claude Simon Perpignan)

 Les membres du jury 2015 :

Patrick Cassou, Principal du collège de Rivesaltes ; Christelle Talau, CIDFF66 ;Audrey Ladet, CIDFF66 ;Yannick Rannou, CPE collèges Toulouges/St-Exupéry ; Badou Ortéga, Planning Familial 66 ; Sabine Harlé, Planning Familial 66 ; Justine Mayé, service civique Foyers Ruraux ; Joëlle Peracaula, BIJ 66 ; Joséfine et Barbara, Télédebout ; Joriss Gélibert, directrice DEJS CD66 ; Blandine Kotula, responsable mission Jeunesse, CD66.


Les lauréats de l'édition 2015 :

Voir l'image en grand

  • Prix départemental 2015 : « Les 11 lutteurs » (TAP Olly'Wood de Thuir)
  • Prix coup de cœur du jury : « Le jeu : fille ? Garçon ? » (ALAE Pierre de Coubertin de Perpignan)
  • Prix du public : « Star Wars, épisode 1 : la guerre des sexes » (ALSH Claira)

Assises de la Jeunesse 2014 : luttons contre les stéréotypes !

Dans le cadre des Assises de la Jeunesse, la journée du jeudi 4 décembre sera entièrement consacrée à l'éducation à la lutte contre les stéréotypes sexistes. Ainsi, des collégiens.nnes du département seront invités à venir s'exprimer sur cette thématique, à partir de différents outils ludiques : vidéos, jeu de plateau, ateliers, etc...

Télécharger le programme complet des Assises de la Jeunesse 2014
:cliquer ici

24 nov. 2014 : exposition et conférence-débat autour d'Olympe de Gouges

Voir l'image en grandLe Cercle Condorcet organise une conférence-débat à partir de l'exposition réalisée autour d'Olympe de Gouges :

"Olympe de Gouges, le combat pour la défense des droits humains"
Lundi 24 novembre 2014 à partir de 18h15
Salle Jean Macé, 1 rue Doutres à Perpignan

Programme complet de la manifestation : cliquer ici

Textes officiels et données chiffrées

Convention interministérielle pour l'égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes dans le système éducatif (2013-2018)
Convention interministérielle pour l'égalité des filles et des garçon à l'école signée par le ministre de l'éducation, la ministre des droits des femmes, le ministre du travail, le ministre de l'agriculture, la ministre de l'enseignement supérieur et celle chargée de la réussite éducative. Elle a pour ambition de faire acquérir et de transmettre une culture de l'égalité entre les sexes, de renforcer l'éducation au respect mutuel et de s'engager pour une plus grande mixité des filières de formation et à tous les niveaux d'étude.

Convention interministérielle pour l'égalité fille-garçon dans le système scolaire
Convention interministérielle pour l'égalité fille-garçon dans le système scolaire signée par six ministères pour la période 2013-2018. Elle se compose de trois grands axes : acquérir et transmettre une culture de l'égalité entre les sexes, renforcre l'éducation au respect mutuel et à l'égalité filles-garçons et s'engager pour une plus grande mixité des filières de formation.
  
Les enjeux de l'égalité filles-garçons
Article sur les enjeux de l'égalité filles-garçons rappelant les obligations légales sur la mixité à l'école, les textes de loi la régissant et les partenariats possible pour la mettre en oeuvre.

De la maternelle au baccalauréat : égalité des filles et des garçons
Article sur l'égalité des filles et des garçons à l'école qui est une obligation légale et une mission fondamentale pour l'éducation nationale. Des disparités existent toujours dans les parcours scolaires des filles et des garçons et influencent les choix d'orientation. Un des objectifs est de rééquilibrer les filières professionnelles, scientifiques et technologiques. Le législateur propose des outils pour y parvenir tels que la convention interministérielle pour l'égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes dans le système éducatif 2013-2018 et l'apprentissage de l'égalité entre les garçons et les filles dès le plus jeune âge à l'école.

Education des filles et des garçons :quelques repères historiques

(Source : Centre Hubertine Auclert)

  • XVème siècle : Gerson, grand chancelier de l'université de Paris, déclare que "tout enseignement pour les femmes doit être considéré comme suspect".

  • XVIIIème siècle : Aux théories de Diderot, qui affirment que la subordination de la femme à l'homme est une tyrannie, s'oppose l'antiféminisme de Rousseau, pour que ce sexe ne peut prétendre à l'égalité, surtout en matière d'éducation.

  • 1808 : Les filles et les femmes sont interdites dans l'enceinte des lycées.

  • 1836 : L'ordonnance du 23 juin organise l'enseignement primaire pour les filles.

  • 1850 : La loi Falloux impose aux communes de plus de 800 habitants d'ouvrir une école de filles.

  • 1861 : Julie Daubié est la première femme autorisée à se présenter au baccalauréat, qu'elle obtient en l'ayant préparé seule.

  • 1880 : La loi Camille Sée crée l'enseignement secondaire laïc pour les filles, avec des programmes spécifiques ne débouchant pas sur le bac.

  • 1882 : La loi Ferry reconnaît l'égalité des sexes devant l'instruction.

  • 1924 : Les programmes pour les filles et les garçons sont unifiés.

  • 1938 : Les femmes peuvent s'inscrire à l'université sans l'autorisation de leur mari (suppression de l'incapacité civile).

  • 1972 : Des concours des grandes écoles s'ouvrent aux femmes. L'Ecole polytechnique devient mixte : huit femmes sont reçues et l'une d'entre elles, Anne Chopinet, est major de promotion.

  • 1976 : Le décret du 28 décembre relatif à l'organisation de la formation dans les écoles maternelles et élémentaires de la loi du 15 juin 1975 (site Loi "René Haby") rend la mixité obligatoire pour tous les établissements d'enseignement primaires et secondaires.

  • 1982 : La circulaire du 22 juillet pose comme objectif de la mixité, la lutte contre les préjugés sexistes.

  • 1989 : La loi d'orientation sur l'éducation rappelle la mission de mixité et d'égalité de l'enseignement. Les établissements scolaires "contribuent à favoriser l'égalité entre les hommes et les femmes".

  • 1993 : L'école navale devient mixte.

  • 2000 : une convention interministérielle est signée le 25 février afin de mettre en oeuvre une politique globale d'égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes dans le système éducatif. Elle réunit les ministères de l'Education nationale, de la Recherche, de l'Agriculture, de la Parité et de l'Emploi, et ceux qui les ont rejoints par l'avenant du 8 mars 2002 : les ministères chargés de la Culture, de l'Equipement et de la Justice. Elle est renouvelée en 2006 et en 2013.

Veille du CSA sur les droits et la représentation des femmes dans les médias

Pour lutter contre la diffusion de stéréotypes sexistes et d’images dégradantes, le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) est désormais compétent pour veiller au respect des droits des femmes et à leur juste représentation dans les médias.
Les chaines publiques doivent concourir à la lutte contre les stéréotypes sexistes et contre les violences faites aux femmes. Chaque année, les actions de toutes les chaines de télévision seront évaluées par le CSA

Télécharger la délibération n°2015-2 du 4 février 2015relative au respect des droits des femmes par les sociétés mentionnées à l'article 20-1-A de la loi n°86-1067 du 30 septembre 1986 : cliquer ici

La représentation des femmes dans la culture : quelques données chiffrées...

CHIFFRES CLÉS (source : SACD)

  •     0% des Théâtres Nationaux sont dirigés par une femme
  •     4% des oeuvres musicales contemporaines programmées sont composées par des femmes
  •     4% des concerts ou opéras sont dirigés par des femmes
  •     8% des Centres Chorégraphiques Nationaux sont dirigés ou co-dirigés par des femmes
  •     15% des Maisons d’opéra sont dirigées par une femme
  •     17% des œuvres de fiction diffusées à la TV sont réalisées par des femmes
  •     19% d’écart de revenus en faveur des hommes au sein du secteur culturel toutes professions confondues
  •     20 % de films sortis en salle réalisés ou co-réalisés par des femmes en France
  •     22 % des textes joués sont écrits par des femmes
  •     26% des spectacles sont mis en scène par des femmes
  •     28% des solistes instrumentistes sont des femmes
  •     29% des œuvres de fiction diffusées à la TV sont écrites par des femmes
  •     26% des Centres Dramatiques Nationaux et Régionaux sont dirigés ou co-dirigés par une femme
  •     27% des Scènes Nationales sont dirigées par une femme

Contact

Mission Départementale Egalités
Direction Générale Adjointe Citoyenneté

Correspondante :
Céline FLORIMOND
Tel : 04 68 85 86 07

Pyrénées Orientales : l'accent catalan de la république française
Le Département des Pyrénées-Orientales

24, quai Sadi Carnot
66009 - Perpignan Cedex

Tél. 04 68 85 85 85
Nous contacter